Jean-Pierre VERHEGGEN

À Paul Eluard  (à propos de « Elle est debout sur mes paupières et ses cheveux sont dans les miens », in L’amoureuse)

Ce n’est pas pour m’immiscer dans votre vie privée, mon cher Eluard, mais prétendre que votre amoureuse est debout sur vos paupières, ça ne tient pas la route, mon vieux, ça manque d’assiette stabilisée, c’est la glisse assurée et la chute au ras des pâquerettes ! C’est fragile, vous savez, ce petit voile musculo-membraneux qui nous recouvre le globe oculaire ! C’est comme du papier cristal ou de la pâte feuilletée, ça se craquelle puis ça craque concrètement et patatras, votre amoureuse se retrouve dans les bégonias ! Quand bien même n’avalerait-elle que des biscottes et du jus de carotte ou serait-elle cheftaine-démonstratrice chez Weight Control, la question du poids reste entièrement posée ! À moins – mais il faudrait le préciser ! – que votre fiancée soit une Barbie ou une choupinette de ce genre-là ! Voire une poupée gonflable (mais là, je l’ai dit, votre intimité ne me regarde pas !). Quoiqu’il en soit  – si je poursuis de bien vous lire – on voit mal comment dans la même position – debout ! quasi au garde-à-vous ! – une nana normale pourrait arriver à mêler ses cheveux aux vôtres ? Ou alors c’est quoi, votre gonzesse ? Un mètre-ruban ? Une yogi-girl ? Une femme caoutchouc qui joue les femmes-serpent dans un cirque ? Une pliable-démontable en kit Ikea ? Imaginez ses contorsion, sa colonne vertébrale qui se brise pour vos beaux yeux, de manière irréversible, pauvre fille ! Au lieu d’exiger d’elle de telles acrobaties pour – finalement – voir sa petite culotte – car finalement  c’est de cela qu’il s’agit ! – n’était-il pas plus simple et beaucoup moins périlleux de lui demander qu’elle l’ôte devant vous, sans chichis et les deux pieds au sol !

 

J.-P. VERHEGGEN, Objections, chers poètes, in Sodome et Grammaire, Gallimard, 2008.

 

http://www.dailymotion.com/swf/x65s8x&v3=1&related=1


Publicités

Un commentaire sur “Jean-Pierre VERHEGGEN

Les commentaires sont fermés.