La mauvaise graisse

<!– /* Font Definitions */ @font-face {font-family:Garamond; panose-1:2 2 4 4 3 3 1 1 8 3; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:roman; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:647 0 0 0 159 0;} /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-parent: » »; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:10.0pt; font-family: »Times New Roman »; mso-fareast-font-family: »Times New Roman »;}@page Section1 {size:612.0pt 792.0pt; margin:70.85pt 70.85pt 70.85pt 70.85pt; mso-header-margin:36.0pt; mso-footer-margin:36.0pt; mso-paper-source:0;}div.Section1 {page:Section1;}–>

Elle était entourée de graisse, de mauvaise graisse. Comme si elle l’attirait. À grandes envolées de Ouste, de coups de pied sur le sol, de mouvements des bras, elle fit tout pour l’éloigner. Ce qu’elle craignait le plus, c’était que cette graisse, cette mauvaise graisse ne s’attache à ses hanches, ne s’agrippe à ses jambes, ne monte à son cou. Mais la graisse fut prise de court car un vilain coup de maigreur ravagea toute la région et elle mourut dans d’atroces resserrements.

5 commentaires sur “La mauvaise graisse

Les commentaires sont fermés.