UN BRUIT D’HIPPODROME

Cela faisait un bruit d’hippodrome à s’arracher les chevaux galopant sur un crâne chauve. Toutes ces idées dans les stalles de départ attendant le coup de pistolet et pas la moindre jument grise sur laquelle miser. Et les paris non terminés. Et les coursiers au paddock, les jockeys au pesage, et l’écuyère les cheveux en bataille après avoir subi les coups de butoir du boute-en-train. Et des spéculations sans nombre sur l’issue de la saillie et la capacité du propriétaire à maintenir un semblant d’ordre dans les affaires de son ménage.

La folie hippique gagnait et il s’agissait de filer plus vite qu’un paquet de synapses soumis à une meute de parieurs mécontents de leurs pertes en neurones et en parts de chance.  

4 commentaires sur “UN BRUIT D’HIPPODROME

Les commentaires sont fermés.