Mauvaises grâces, bonnes raisons

Grâce à la mer. À cause du vent. Grâce à l’os. Grâce au grain. Grâce au crapaud. Grâce au vin. Grâce au vinaigre. À cause du temps. À cause de l’endroit. Grâce au sang. Grâce à l’eau. À cause de la pluie. Grâce aux lèvres. À cause de la langue. Grâce au pain. À cause de la croûte. Grace au peintre. À cause de la musique. Grâce au démon. Grâce aux étoiles. À cause du bruit. À cause de la mouche. Grace aux dés. Grâce au gras. Grâce à la peau. À cause de la colonne. Grâce à l’ordinateur. À cause de mon père. Grâce à l’héritage. À cause du soleil. Grâce aux lunettes. À cause de ton pied. Grâce à hier. À cause de l’avenir. Grâce au gel. À cause de la grève. Grace à la chaleur. Grâce à la tristesse. À cause du chien. Grâce aux grands principes. À cause de l’informatique. Grâce à la publicité. Grâce à la météo. À cause du roi. Á cause de moi. Grâce à l’arrivée du train en gare de La Ciotat. À cause du film. Grâce au  texte. Grâce à la douche froide. Grâce à la répétition. Grâce à la dissection. Grâce au licenciement collectif. Grâce à la dernière place. Grâce à ta bouche. À cause du plaisir. À cause du plaisir… 

Publicités

3 commentaires sur “Mauvaises grâces, bonnes raisons

  1. Grâce au plaisir
    A cause du délire
    Grâce au délire de la cause du plaisir
    J’écris et je vagabonde
    Rebondir de cause en grâce
    Quelle belle cavalcade de vie et de poésie

    J'aime

Les commentaires sont fermés.