AMBROSE BIERCE / Le dictionnaire du diable (extraits)

A

AMITIÉ (n.). Embarcation assez grande pour porter deux personnes par beau temps, mais une seule en cas de tempête.

ANTIPATHIE (n.). Sentiment que nous inspire l’ami d’un de nos amis.

ARCHITECTE (n.). Celui qui trace le dessin de votre maison en nourrissant des desseins sur votre argent.

B

BAROMÈTRE (n.). Ingénieux instrument qui nous indique le temps qu’il fait.

BIEN-ËTRE (n.). État d’esprit déterminé par la contemplation de la gêne d’un voisin.

C

CANON (n.). Instrument utilisé dans la rectification des frontières.

CLARINETTE (n.). Instrument de torture utilisé par une personne qui a du coton dans les oreilles. Il y a deux instruments qui sont pires qu’une clarinette – deux clarinettes.

COMESTIBLE (adj.). Bon à manger et facile à digérer : tel est le cas d’un ver pour un crapaud, d’un crapaud pour un serpent, d’un serpent pour un porc, d’un porc pour un homme, d’un homme pour un ver.

CONSEIL (n.). La plus petite pièce de monnaie courante.

CONSERVATEUR (n.). Homme d’état féru des maux déjà existants, à la différence du Libéral qui désire les remplacer par d’autres.

CORSAIRE (n.). Politicien des mers.

COUARD (n.). Celui qui, dans une situation périlleuse, pense avec ses jambes.

D

DESTINÉE (n.). Autorité qui couvre le crime d’un tyran ; excuse qui explique l’échec d’un imbécile.

DIFFÉREMMENT (adv.). Pas mieux.

DIFFÉRENCIER (v.i.). Relever des détails qui font qu’une personne ou une chose est, si possible, plus détestable qu’une autre.

E

ÉGOTISTE (n.). Personnage au goût vulgaire, qui s’intéresse à lui-même plus qu’à moi.

ÉMOTION (n.). Maladie épuisante causée par un afflux du cœur à la tête. Elle s’accompagne parfois d’un copieux écoulement de chlorure de sodium hydraté provenant des yeux.

ENVELOPPE (n.). Cercueil d’un document ; fourreau d’une note à payer ; cosse d’une remise ; robe de nuit d’une lettre d’amour.

ÉRUDITION (n.). Poussière tombée d’un livre dans un crâne vide.

ESTIME DE SOI-MÊME (n.). Évaluation erronée.

 (à suivre)

 

 

Aux éditions Néo, Paris, 1987. Traduction par Jacques Papy, ; introduction de Jacques Sternberg. L’édition originale date de 1906.

Merci à Éric Dejaeger pour m’avoir fait découvrir ce livre et cet auteur résolument moderne. La plupart des entrées de son dictionnaire n’ont pas pris une ride.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ambrose_Bierce

 

Publicités

GAINSBOURG: interviews etc.

Gainsbourg parle de Melody Nelson à Denise Glaser en 1971

 

S.G. face toujours à Denise Glaser pour parler de Gainsbourg Percussions en 1964 qui marque un tournant dans son parcours musical.

« Il est plus acceptable de faire du rock sans prétention littéraire que de faire de la mauvaise chanson à prétention littéraire, et ça c’est vraiment pénible. »

 

Serge Gainsbourg, portrait d’un pilleur de haut vol, par Nathalie Krafft sur Rue89

http://www.rue89.com/droles-de-gammes/2008/10/25/serge-gainsbourg-portrait-dun-pilleur-de-haut-vol

Serge Gainsbourg à Jacques Brel

http://www.liberation.fr/musique/1101100-jacques-brel-30-ans-apres:i-5

Un épisode moins connu de sa vie

http://www.parismatch.com/People-Match/Musique/Actu/Vetue-de-noir-j-ai-epouse-Serge-Gainsbourg-.-Par-Lise-Levitzky-137712/

73 citations

http://www.dicocitations.com/auteur/1791/Serge_Gainsbourg.php

 

 

 

L’histoire de MELODY NELSON (le film)

L’album est sorti en 1971.

L’histoire, semi-autobiographique, raconte la collision entre Serge Gainsbourg entre deux âges heurtant involontairement de sa Rolls Royce Silver Ghost 1910 26 chevaux la nymphette adolescente Melody Nelson (Melody). La séduction et une romance s’ensuivent (L’hôtel particulier), puis, dans un parti subjectif et émotionnel, l’auteur dévoile les sentiments et les doutes du narrateur (notamment dans Ah Melody et Valse de Melody) jusqu’à la perte de la jeune fille, dont l’avion de retour s’écrase (Cargo Culte, référence au culte du cargo).

[Wikipedia]

Un film de Jean-Christophe Averty

1. Melody

2. Ballade de Melody Nelson

3. Valse de Melody

4. Ah Melody!

GAINSBOURG (vie héroïque), bande annonce

Un film de Joann Sfar avec Eric Elmosnino (Gainsbourg), Laetitia Casta (Bardot), Lucy Gordon (Birkin), Yolande Moreau, Lou Doillon, Philippe Katerine (Vian), Mylène Jampanoï (Bambou), Sara Forestier (France Gall), Anna Mouglalis (Gréco)… Sortie le 20 janvier.
En savoir plus:
Le film
La bande-son

http://www.musiqueradio.com/article_news8756_serge-gainsbourg–vie-heroique-filmee-par-joann-sfar.php

L’affiche du film crée la polémique

http://www.lexpress.fr/culture/cinema/joann-sfar-censurer-l-affiche-du-film-gainsbourg-est-une-insulte_829608.html