Le songe

Quand le songe est tombé sur la ville, toute la vie a ralenti, la lumière freina ses rayons, les avions roulèrent à la vitesse des  voitures et les voitures à celle des vélos. Et moi qui me rendais chez toi, je n’arrivai jamais et je reçus ton message d’adieu au matin, quand le songe était passé.

Publicités

4 commentaires sur “Le songe

Les commentaires sont fermés.