La soif de connaissances

Quand il fait chaud, j’ai soif de connaissances. Je peux avaler une plein cubi de savoirs en tout genre. Rien ne me rebute, cela va de la fabrication du vin en Bourgogne à la distillation de l’alcool de riz en Chine du Nord, de la fabrication du whisky en Basse-Ecosse à la consommation du pastis en Haute Provence, de la culture liée à la bière d’abbaye en terre wallonne à la fermentation des boissons à base de céréales dans la vallée du Nil. Au rythme où va le réchauffement de la planète, je pense que je finirai ma vie plus érudit qu’un moine du Moyen Age ou qu’un docteur en œnologie.

Publicités

4 commentaires sur “La soif de connaissances

Les commentaires sont fermés.