Ce qui fait peur

images?q=tbn:ANd9GcQBfF9ru8lpeuFI4Mt6omPZkgcNNbBkN9t6d-92I6Y8MRZmjiQ&t=1&usg=__O7Bwh-eiRZ3lt1xFef1yJIrnFr8=les sentiments qui prennent l’air (pshiiit)

les parties de jambes en terre sur les pierres tombales

l’amour (tout sable lié) dans les camps de naturistes

les fantômes de 2 CV dans les cimetières de voiture  (ah ! le bon temps des DS !)

les strips-teases d’œufs durs dans les bars à omelettes 

les cadavres d’oiseaux mûrs dans la fosse des assiettes

les temps morts suspendus aux crocs des souvenirs   

les écolos sur glace (avant l’embrasement de la planète)

les droites décomplexées en bras de chemise brune (caca d’oie oui)

les changements d’heure et d’espace (ah ! le bon temps du Big Bang !)

les phrases sans fin, les mots à la louche, les lettres de rupture

les plaques de givre sur la tartine matinale (ça glisse dans le café)

les grands plis littéraires et le Prix Nobel du chiffon (ah ! le bon temps de Colette & Chanel !)

les grands sauts (sans filet) dans le passé

les marques de tipp-ex sur le Carré blanc sur fond blanc de Malevitch

Picasso en auto à Guernica, Ensor en vélo à la côte

Magritte au musée, Bacon au salon, Pollock au paddock

les déclarations – avant Toussaint – de Mgr Leonard

les images saintes non retournées (à leur envoyeur)

le canapé rouge de Michel Drucker (et les culs qui vont dessus)

la Place Rouge quand il neige (brr)

la Mer Rouge quand il pleut très fort (vite, mon parapluie !)

le 4×4 de Benoît XVI dans la campagne (apostolique et) romaine

la vilaine verrue au pied de la maîtresse de mon grand-père

le train-train quotidien (à la gare, vite !)

les controverses du dimanche midi (hue Vrebos !)

la marque de fabrique des politiciens (logo grave)

le point (d’eau) sur les affaires coulantes

la dernière tournée de Johnny (ah ! le bon temps du rockabilly !)

Tout Hugues Aufrey repris par ma sœur à la guitare sèche

Annie Cordy en duo ô cacao avec Rika Zaraï (Tata Yoyo & Tante Agatha)

le menton des frères Bogdanoff

la queue du rat (dégoût)

le cou vache et la face fade de Bart (des Flandres)

le vrai visage de Michaël Jackson (quelle mine !)

la dilution de l’Eglise catholique dans le sperme de la pédophilie

les canassons qui montent sur leurs grands chevaux (chauffeurs de gazon)

mes cheveux qui tombent (dans la houppe) et Tintin chauve

des yeux qui fondent au soleil (de la pluie sur les caveaux)

mes idées qui tournent court (c’est pas nouveau !)

les grands blancs et les petits noirs (ah ! le bon temps des colonies !)

les chutes impossibles et les fins dernières (vraiment ?)

certains silences

 

3 commentaires sur “Ce qui fait peur

Les commentaires sont fermés.