Esprit de corps

Samedi soir, j’ai quitté mon corps. J’ai traversé les murs et  j’ai fait le tour de la terre en moins d’une seconde. Une pure énergie, ça file vite. J’ai fait une échappée vers l’étoile proche. En me rapprochant du soleil, j’ai eu fort chaud mais j’ai pu constater la résistance de l’âme aux très hautes températures. De même qu’aux très basses : entre soleil et terre, quelle glacière ! J’ai croisé l’âme de mon boss (il en a une toute petite !), en mal d’évasion. Et celle de Ben Ali, celle de Moubarak, celle d’Alliot-Marie. « Pour fuir, autant le faire avec âme et bagage », m’ont-ils dit. Celle de mon père aussi était du voyage. On a cheminé un moment ensemble, on s’est rappelé nos balades en chair et en os il y a longtemps. Puis je suis rentré., par esprit de corps. Ma masse molle végétait devant la télé. Il s’était écoulé un gros quart d’heure, mon âme avait juste raté le bulletin météo et la pause de pub.

2 commentaires sur “Esprit de corps

Les commentaires sont fermés.