La vérité

Il m’arrive parfois de commander les services d’une professionnelle pour satisfaire un besoin impérieux de faire le vide. C’est ainsi que peu avant de prendre mon avion pour la France, je me suis précipité à l’hôtel où, après une bonne douche, l’une de ces professionnelles s’est présentée à moi dans des habits de femmes de chambre, un de mes fantasmes : les amours ancillaires. La provocation y était, la femme était belle et jouait bien son rôle de bonne effarouchée. De mon côté, je ne manquais pas d’ardeur à la soumettre. Il me fallut un certain temps pour me rendre compte de la méprise : celle-ci était réellement une femme de chambre. Profitant de mon désarroi, elle se précipita vers la porte de la chambre et s’engouffra dans les couloirs de l’hôtel. Comment pourrais-je jamais justifier cette horrible méprise ? Pris de panique, oubliant jusqu’à mon portable, je n’avais plus qu’une solution : rejoindre l’aéroport, prendre l’avion et souhaiter que le temps puisse jouer en ma faveur. La fin de l’histoire vous la connaissez. Mais qui me croira ?

Philippe BRAHY

http://www.waibe.fr/sites/philippegbrahy/index.php

Publicités

2 commentaires sur “La vérité

Les commentaires sont fermés.