Sophie la girafe

images?q=tbn:ANd9GcSQH7d47ntC3g8odaGPFtFqrRRTjRqdIpEP-rGcXntbFSUnVFK7Samedi soir, j’ai retrouvé mon premier amour. Qui l’eût cru ? Elle fêtait ses cinquante ans, elle passait à la télé. Que de souvenirs et de sensations ont rejailli. Le goût de sa chair caoutchouteuse, l’odeur de l’hévéa, ses yeux candides, et ces mouchetures brunes sur sa peau blanche, sur son cou élancé. Ce corps que j’avais caressé, trituré de mes petites mains, mordu, mâchouillé entre mes lèvres sans dent. Sans oublier ses couinements, ses cris d’amour transis… Sophie-la-girafe, comme je t’ai chérie ! Immédiatement, j’ai voulu faire ami avec elle sur Facebook, mais la gueuse possède des milliers de soupirants de par le monde. J’aurais dû m’en douter : je ne fus pas son seul amour. J’ai tenté de la retrouver dans le grenier de chez mes parents. Enfin, ma mère s’est résignée à m’a apprendre la terrible vérité, qu’un jour elle l’avait surprise au lit avec mon père. Puis, de jalousie, elle avait jeté mon jouet d’enfant dans le poêle à charbon. J’ai passé un week-end horrible.

Publicités

3 commentaires sur “Sophie la girafe

Les commentaires sont fermés.