Le boulet

Normal
0
21

false
false
false

MicrosoftInternetExplorer4

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:10.0pt;
font-family: »Times New Roman »;
mso-ansi-language:#0400;
mso-fareast-language:#0400;
mso-bidi-language:#0400;}

MCj02507550000%5B1%5D.gifComme on m’a toujours traité de boulet et que je me suis toujours écrasé (et que j’étais trop grand pour le lancer de nains), j’ai entamé sur le tard une carrière d’homme-canon. J’ai étudié la balistique et l’art de retomber sur son séant. J’ai plusieurs fois dévié de ma trajectoire mais finalement je m’en suis tiré sans trop de fractures ni de poudre dans les sourcils. J’ai fini en homme-fusée à l’occasion du feu d’artifices de mes cinquante ans où je me suis envoyé en l’air. Depuis j’erre dans le vide interstellaire, entre terre et rien. Cela valait mieux que de finir passe-boule dans une baraque foraine, des balles plein la tête.

Un commentaire sur “Le boulet

Les commentaires sont fermés.