Interview LIVRES & VOUS: Éric DEJAEGER

2400665640.jpgÉric Dejaeger est depuis 1996 l’auteur d’une vingtaine d’ouvrages publiés en Belgique, en France et… aux USA.  Recueils d’aphorismes, romans, théâtre et contes brefs dans la lignée d’un Jacques Sternberg (qui a d’ailleurs préfacé un de ses livres). Après avoir édité la revue Ecrits Vains, il édite depuis dix ans la revue Microbe et les plaquettes Mi(ni)crobes. Il est professeur de langues modernes, père et grand-père.

Il nous offre 10 irréflexions inédites.

 

Le livre qui t’a donné envie d’écrire. Ton (ou tes) auteur(s) fétiche(s).

Plutôt qu’un livre, ce sont les poèmes que nous étudiions en classe, les grands classiques comme Le lac, Harmonie du soir, Le dormeur du val, Le pont Mirabeau, etc. Les deux écrivains qui m’ont le plus influencé sont Jacques Sternberg (Pourquoi faire long quand on peut faire court ?) et Richard Brautigan (Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ?).

 

Le(s) livre(s) que tu n’aurais jamais dû lire. Le(s) livre(s) que tu ne liras jamais.

Les deux derniers que je n’ai pas réussi à terminer : Manhattan Transfer de Dos Passos et L’homme qui tombe de DeLillo. Ceux que je ne lirai sans doute jamais ? Disons Ulysse, Moby Dick et Don Quichotte.

 

Une trouvaille littéraire. Un auteur méconnu à recommander.

Je ne citerai personne par peur d’en oublier mais j’en publie régulièrement dans Microbe.

 

L’écrivain que tu as, aurais aimé, ou aimerais rencontrer.

images?q=tbn:ANd9GcRJKKLT0b_H5McvpVWfu1ZwAYmm59PujXNE_rbrG7GYt4x8dIs01/ Jacques Sternberg, il y a un peu plus de dix ans ; Pierre Autin-Grenier, il y a deux ans ; André Stas, il y a quelques mois.

2/ Richard Brautigan et Charles Bukowski. Snif et SANTÉ !

3/ Jean-Bernard Pouy. Je garde espoir.

 

Comment, quand écris-tu ?

Je n’ai aucune méthode. Je fais ça n’importe comment, quand ça me prend. J’écris beaucoup à l’ancienne : au stylo, dans des cahiers.

 

Un conseil à donner à un jeune auteur ?

Lire un maximum ! Au moins cent titres par an hors les prix littéraires. Rester humble. Écouter ton épouse quand elle te dit que…

 

Un épisode de ta vie qui t’a servi de modèle, que tu as retranscrit au plus près dans un de tes livres.

51rs6JPMVKL._SL500_AA300_.jpgJe n’écris que de la fiction. Certains passages de La cité des fleurs fanées sont un peu inspirés de situations vécues.

 

Ton livre personnel préféré.

Le prochain à paraître : La saga Maigros. C’est celui qui m’a fait le plus marrer en l’écrivant.

 

Ta phrase, citation préférée.

Il est nécessaire de persévérer pour aboutir à l’échec. (Achille Chavée)

 

Coup de cœur artistique (tous genres confondus) récent.

Les médias « crédibles » qui ne parlent plus qu’au conditionnel. Quelle merde !

 

Ton prochain livre en quelque lignes…

La saga Maigros, qui devrait paraître en septembre chez Cactus Inébranlable éditions, met en scène durant cent épisodes un inspecteur de police carolo, Désiré Maigros, qui passe son temps à le perdre. Une espèce de Bérurier à la puissance quatre. Il est grossier, vulgaire, sans éducation, alcoolique, porté sur le sexe et d’une fainéantise incommensurable. Tout un poème…

 

Quand je lis ou/et j’écris, je…. ne pense à rien d’autre.

 

images?q=tbn:ANd9GcSqsCifdPOzXowj_c4zPajY3a2w6EiWaDBfmCgw4Abq97L44Cpq7QSes livres préférés

« Plutôt que des livres, des écrivains dont j’ai lu ou suis en train de lire l’œuvre intégrale*. Par ordre alphabétique » :

Autin-Grenier

Brautigan

Bukowski

Chavée

Crumley

John et Dan Fante

Mariën*

Norge

Pouy

Stas

Sternberg

Vargas Llosa

Vautrin

 

* « Pas facile !!! »

Le blog d’Éric Dejaeger:

http://courttoujours.hautetfort.com/

 

 

Publicités