Interview Livres & vous: Carine-Laure DESGUIN

Normal
0
21

false
false
false

MicrosoftInternetExplorer4

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:10.0pt;
font-family: »Times New Roman »;
mso-ansi-language:#0400;
mso-fareast-language:#0400;
mso-bidi-language:#0400;}

desguin.jpgCarine-Laure DESGUIN a toujours su qu’elle écrirait. A 7 ans, elle fait sa première expérience d’écriture. A 12 ans, Bonjour Tristesse de Sagan l’entraîne dans la spirale da la lecture.  Après une carrière d’infirmière à domicile (qu’elle poursuit), en 2007, la lecture d’un livre de Michel Cyprien ravive ses anciens « démons » : des personnages la travaillent, à qui elle donnera forme dans Rue Baraka, qui paraîtra  chez Chloé des Lys. Depuis, elle multiplie les nouvelles et les poèmes. Son écriture s’affirme au gré de ses rencontres et de concours où elle glane des prix. Ses héros et héroïnes de fiction ressemblent, attentive qu’elle est à l’âme humaine et en curieuse de la vie, aux gens qu’elle rencontre. On peut lire ses textes principalement  sur le blog, animé par Christine Brunet, des auteurs de chez Chloé des Lys: http://www.aloys.me/  et sur le sien : http://carinelauredesguin.over-blog.com/. Son second livre, un conte fantastique, Les enfants du grand jardin, paraîtra chez le même éditeur.

Normal
0
21

false
false
false

MicrosoftInternetExplorer4

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:10.0pt;
font-family: »Times New Roman »;
mso-ansi-language:#0400;
mso-fareast-language:#0400;
mso-bidi-language:#0400;}

Ton premier souvenir de lecture.

Ma maman me lisait chaque soir quelques pages d’un « Martine » …Et dès que j’ai su lire, c’est je pense ces pages que j’ai parcourues …Le tout premier souvenir de lecture reste assez vague. Par contre, mon acharnement à vouloir lire quand je ne savais pas encore, ça, je m’en souviens ! J’écoutais le disque « Le vilain petit canard » et je faisais semblant de lire le texte, en suivant les lignes avec un doigt ! Pauv’petite va…Les tous premiers livres furent des Oui-Oui et puis Quentin Durward, je me souviens …

 

Le livre qui t’a donné envie d’écrire. Ton ou tes auteurs fétiches.

4137mh7gI-L._SL500_AA300_.jpgSans hésiter, ce fut « Bonjour tristesse » de Françoise Sagan. Je devais avoir dix ou douze ans et j’avais piqué le livre dans la biblio de mes parents….Après lecture des premières pages, l’envie d’écrire et surtout la certitude de savoir jeter des mots sur le papier m’a provoqué une grande frénésie ….

Xavier Deutsch. Cet auteur a ouvert chez moi le chemin de la création littéraire. Bien sûr, d’autres auteurs me fascinent …Marguerite Duras, Philippe Besson, Patrick Modiano …

 

Le(s) livre(s) (ou auteurs) que tu n’aurais jamais dû lire.

Hum, hum …

Pfff, pas facile de répondre …Les premiers flashs qui m’arrivent…je dirais des livres de notre compatriote Amélie Nothomb…Mais je ne dis pas que je n’aurais jamais dû lire « biographie de la faim » …parce qu’en fait, je suis une fille tellement positive que je déniche des choses intéressantes dans des bouquins qui me déçoivent …Choses intéressantes ? Des tournures de phrases, des mots que j’avais oubliés …

Une trouvaille littéraire, un auteur méconnu à recommander.

41%2BLoW9ppHL._SL500_AA300_.jpgMichel Cyprien « Vieillir sans toi »…

Ce livre m’a redonné l’envie d’écrire, vers 2007. Et c’est au printemps 2007, juste après la lecture de ce bouquin que j’ai écrit RUE BARAKA …

 

L’écrivain que vous tu as, aurais aimé, ou aimerais rencontrer.

J’aurais voulu rencontrer Françoise Sagan. Cette femme état un personnage, un vrai …

Et aussi, Marguerite Duras. Elle aussi, un personnage …

Ah oui ! Didier Van Caulewaert ! Je parie qu’avec cet auteur, on ne s’ennuie jamais !

 

Personnage(s) de roman préféré(s) ? Ta scène de roman préférée ?

Ma mémoire vacille et comme je veux répondre à ce questionnaire en toute honnêteté, je ne me lève pas de mon fauteuil …

Il s’agit d’un prénommé Pierre ( je pense ), dans le roman « Je l’aimais », d’Anna Gavalda…

Il confie à sa belle-fille qu’il a été infidèle…qu’il n’a pas eu le courage de quitter son épouse et sa petite vie de bourgeois…

Cet homme me plaît. J’ai été attendrie par son histoire, sa façon de raconter les moments partagés avec celle qui était un amour secret.

Une scène de roman ? Dans un livre de Philippe Besson, Un garçon d’Italie, l’instant de la rencontre entre les deux garçons, à la gare.

J’aime l’écriture de Philippe besson, une écriture qui roule doucement…


Quand, où, comment écris-tu?

rue-baraka-carine-laure-desguin-L-1.jpegOh la la, vaste réponse ! Je désire jouer la carte de la vérité et donc on saura tout ! Le mois dernier, septembre 2011, j’ai écrit énormément de poésies …Et j’écrivais partout ! J’ai écrit des poésies bien calée dans mon fauteuil, dans ma voiture ( en regardant la Sambre, un dimanche après-midi), et cerise sur le gâteau….J’ai écrit une poésie Place Pigalle à Paris ! Et place de Brouckère à Bruxelles ! Et tout ça le mois dernier !

Printemps 2011, j’ai écrit un roman policier …Tous les soirs, bien calée dans mon fauteuil…

Quand ? Pfff ! Lorsque je travaille, j’écris le soir. Mais si je suis en congé, je peux écrire dès le matin…

Poésies ou romans ? J’essaie d’être fidèle à mon inspiration, ce qui explique la grande diversité de mes textes …

 « Rue Baraka » fut un roman écrit pour la majorité des pages dans des cafés, à Charleoi.

 

 Comment lis-tu? Un souvenir de lecture marquant ? Des modes de lecture nouveaux (e-book…)?

La plupart du temps, je lis dans ma voiture. Quand celle-ci est arrêtée, je rassure tout le monde ! Ces heures de lecture se situent dans l’après-midi, sur le parking d’une grande surface …Lorsque le livre me passionne, je ne le lâche plus et je continue la lecture le soir, dans mon lit. Mais l’endroit où je me sens la plus concentrée et où mon rendement lecture est le plus au top, c’est dans la voiture !

Un souvenir de lecture ? Heuuu, lorsque j’étais ado et que je préférais la lecture à l’étude ….Je mettais le livre sur mon bureau et dès qu’un des parents passait le nez dans l’encadrement de la porte de ma chambre, je glissais le livre dans le tiroir ! Si, si !

L’e-book n’a pas encore pénétré ma sphère.


Un épisode de ta vie qui t’a servi de modèle pour un de tes textes.

Ben un meurtre que j’ai commis voici quelques années et j’ai pensé qu’étaler tout ça sur le papier, ce serait une espèce de thérapie, une façon de décoller l’hémoglobine de mes semelles.

Non, je blague …

Dans un texte genre fantastique, je glisse des tas de petits détails relatifs à ma vie d’étudiante. Il n’y a pas vraiment un épisode de ma vie que j’aurais retranscris dans un texte, c’est plutôt des bribes de situations, des clins d’œil à l’un ou l’autre. C’est une façon de dire aux gens que j’ai connus que je ne les oublie pas. Le hic c’est que je ne dis rien ! Ces petits détails, je les tais…Pudique que je suis …

 

Ton texte personnel préféré.

C’est un texte écrit pour un concours dont j’attends les résultats vers le mois de décembre. On nous donnait une phrase tirée d’un roman de Marguerite Duras et il s’agissait d’imaginer la suite de l’histoire. J’ai écrit une histoire d’amour….sur les rives du Mékong …


Ta phrase, ton vers ou ta citation préférée.

La vie distribue les cartes et puis chacun s’en arrange… Une phrase de Xavier Deutsch tirée de son roman « Tombé du camion ».

 

Coup de cœur artistique récent.

« Hôtel des Caravelles », la dernière chanson de Julien Clerc. L’album sort le 7 novembre, j’ai hâte d’écouter toutes les nouvelles chansons de ce Julien…Désolée, mon coup de cœur n’est pas un livre ! Un scoop ? J’aimerais écrire les paroles d’une chanson que l’on entendrait le matin, sur la route …

 

Ton prochain livre en quelque lignes…

Je viens aujourd’hui d’avoir la confirmation de ma participation à la prochaine exposition à LA BRAISE ( rue Zénobe Gramme à Charleroi ) ! Certains de mes textes seront exposés ! Une expo sur les mots ! C’est super !

J’aime les routes improbables que prennent mes textes ! Des mots qui bougent, qui vivent, qui s’envolent !

Le prochain livre sera LES ENFANTS DU GRAND JARDIN, un conte surréaliste….

 

Quand je lis ou/et j’écris, je…

Quand je lis, quand j’écris, je sens que je deviens ce que je suis.

 

Le BLOG de Carine-Laure:

http://carinelauredesguin.over-blog.com

 

3 commentaires sur “Interview Livres & vous: Carine-Laure DESGUIN

Les commentaires sont fermés.