Éric Chevillard, L’autofictif

Éric Chevillard, tient depuis trois ans un blog sous la forme d’un triple billet journalier de textes courts, aphorismes, (simili) haïkus. 

1499 (mardi 21 février 2012)

C’est qu’il faut en coudre, des paupières, pour se faire un bon pyjama!

Voici tout ce que le tueur en série Frankie Pâtisson, dit le Dormeur, a trouvé à dire pour justifier ses six cent vingt-trois meurtres.

 

bêtement cloué sur la piste

l’avaleur de sabre

contorsionniste

 

(Nous apprenons à l’instant l’évasion de Frankie Pâtisson, dit le Dormeur. L’homme est dangereux, il lui reste à faire les manches.)

 

1498 (lundi 20 février 2012)

Il avait la certitude que la postérité rendrait justice à son oeuvre et cela l’aidait à supporter l’insuccès de ses livres et l’indifférence qui accueillait chacune de ses publications. Enfin, il mourut. Et, cinq ans après sa mort, son éditeur pilonna le stock de ses livres jusqu’au dernier exemplaire. L’espoir d’une réhabilitation posthume était nul désormais. Or, à sa grande surprise, il devait admettre qu’il s’en foutait.

 

je voulais un hamster

tchac tchac

pas un lapin

 

Cette vierge facile se refuse à tous les hommes sans exception!

 

Le blog d’Éric Chevillard:

http://l-autofictif.over-blog.com/

 

La littérature à la hussarde (à propos de Mufle d’Éric Neuhoff), par E. Chevillard:

http://www.lemonde.fr/livres/article/2012/02/16/la-litterature-a-la-hussarde_1643995_3260.html

 

Un génie est mon ami, par Pierre Jourde

http://pierre-jourde.blogs.nouvelobs.com/eric-chevillard/

 

Démolir Chevillard, par Frédéric Beigbeder

http://www.lefigaro.fr/lefigaromagazine/2011/02/26/01006-20110226ARTFIG00583-demollir-chevillard.php


Publicités