Une joie sans pareille

D’un tel ou d’une telle se réjouissant d’avoir lu un livre rare, d’avoir découvert un auteur, un style qui lui a procuré, semble-t-il, une joie sans pareille, nous avons tendance à penser qu’il jouit de la vie d’une façon restrictive, qu’il pourrait user de son temps autrement, profiter de l’existence de bien meilleure façon même si, à vrai dire, nous ne savons pas bien comment, et où diriger nos actions, nos plaisirs. Car, à l’instar de cet excessif, nous aspirons bien vite à nous replonger dans la lecture de cet auteur que nous relisons ou découvrons et qui nous donne, il nous faut bien le reconnaître, une joie sans pareille.

Publicités

2 commentaires sur “Une joie sans pareille

Les commentaires sont fermés.