La ceinture de glaçons

images?q=tbn:ANd9GcS7hahr-F1TtAYteQvP17GArE_OoSYvEsCrIeTS8mNfECBRxK6IoQLa taille entourée d’une ceinture de glaçons sous un tee shirt noir incrusté de motifs dorés, il marche à grands pas dans une rue animée de la ville, un soir. A la porte de la discothèque, les gardiens de sécurité le laissent entrer avec un sourire entendu, c’est un habitué. David Guetta en personne officie aux platines. Notre homme, une fois dans la place, s’immobilise, il embrasse les alentours d’un regard polaire avant d’actionner un détonateur. Aussitôt une tonne de glaçons sature l’espace sous les sunlights. Des cubes en pagaille aboutissent avec une rare précision dans les verres des convives dans un tintement caractéristique qui, un moment, couvre la musique. David aux anges lève les bras au ciel, la paire d’écouteurs dans le cou, saluant l’explosion de joie qui se répand sur le dance floor sous la forme d’une frénésie de danse. On reconnaît distinctement le terroriste, tout sourire, qui partage au bar une consommation avec une bimbo. Le réalisateur du clip aussi est satisfait devant son moniteur de contrôle, la marque d’alcool a été bien servie. En se levant, il écrase du pied un glaçon à moitié fondu comme il l’eût fait d’un pétard mouillé ou d’une merde.