Poèmes / Luc-André REY

j’ébaucheimages?q=tbn:ANd9GcTZBRJcTT-q9eWCCkZGF59W57YdWYE-hcm99U9k1yJKALkw9CLbI-lWTg
quelques esquisses
d’une oeuvre
monumentale

qui laissera pantois tout le monde littéraire
qui remplira d’émoi le peuple pas littéraire
qui gonflera de joie mon banquier si amer
me bousillera le foie à coup de pintes de bière

mais voilà mais voilà

je ne suis qu’une esquisse
n’écrit que des ébauches
d’une oeuvre dont vous êtes
les premiers artisans

vous n’êtes pas littéraire et tant mieux moi non plus
vous êtes des gens du peuple et tant mieux moi non plus
n’aimez pas les banquiers et tant mieux moi non plus
vous foutez de votre foie et tant mieux moi non plus

on est fait pour s’entendre
moi j’entends vos silences
on est fait pour s’entendre
vous ignorez mes mots

 

 

Maison de la Poésie d’Amay
résidence, été 2010)

 

 

**********

 

 

je ne suis pas amoureux des livres à ce point 



que j’y sacrifierai mes nuits et mes compagnes

mais il peut m’arriver, mon lit, je tende, draps
quelques pages d’amour d’un livre non écrit

où mes nuits
mes compagnes

ne peuvent rien pour moi 

 

  

************

 

 

je reviens de la nuit comme ces papiers buvards 
dans mes cahiers d’école à la fin de l’année
on n’y pouvait rien lire du cahier si bavard 
cette page à elle seule portait tout du cahier

pour le papier buvard, l’avenir était scellé
tu ne sers plus à rien la corbeille à papier

pour moi j’hésite encore une nuit ne scelle rien
sauf si n’osons pas le monde entre nos mains


alors je vais le jour comme un papier buvard
où le jour effacera mes rêves trop bavards

 

 

**********

 

 

c’est une terre à nuages
une vallée où la Meuse emporte ce qui l’entoure
une terre trop légère pour ce qu’elle est la terre

alors
les nuages

et voyez les visages de qui vit sur cette terre
eux aussi les nuages

qui remplissent leur corps et tant qu’au cimetière ils pourront

s’aller terre dans le corps d’un nuage



***********



je trace le chemin
que l’autre puisse avancer

mais je ne serai plus là

ce chemin
on ne le peut
ce drôle de mot

l’autre

 

 http://www.maelstromreevolution.org/pages/FRA/autori_Luc-Andre_Rey.asp

Publicités