À LA LETTRE de Murièle MODÉLY, éditions Mi(ni)crobe

85092414.jpgAinsi soi dit

M.M. (ré)invente un langage en partant de riens : soleil, salive, index (sale ?). Et qui dit langage dit (vite) mots pour désigner les autres (objets ou personnes) dont soi. Ainsi soi dit. Et qui dit mots dit parole, cri, voix, oreille, retour sur l’enfance, c’est ainsi. Sans oublier la lettre-liberté qui permet au sens de s’évader des mots-prisons. Pour que le récit, le passé, morcelé, se recompose à la façon bric-à-brac, petite musique concrète, d’une fille unique, hyperconnectée, qui a tout remis en place, pour en occuper une. C’est cela, sans doute, écrire, sans savoir au bout du conte qui, où, quand, comment, pourquoi on est, on naît. « Ca commence toujours pareil… »

 

e   x   t   r   a   i   t 

je suis une fille de mon temps

j’ai deux ordis bleus

un smartphone long bouclé

une playstation galbée

une chute d’ipad

à en faire baver

plus d’un

 

(ok je ne vous refais par le coup

du je ne connais pas plus d’un

–  je l’écris tout de même)

 

une  fille de son temps

avec un sacré réseau

le genre populaire qu’on siffle

avec les pouces en l’air

 

qu’y puis-je ?

—-

Mi(ni)crobe #38 (le dessin est signé Maxime Dujardin)

À commander auprèsd’Éric Dejaeger via son blog

http://courttoujours.hautetfort.com/sport/

Le blog de Murièle: L’oeil bande

http://l-oeil-bande.blogspot.fr/

 

3 commentaires sur “À LA LETTRE de Murièle MODÉLY, éditions Mi(ni)crobe

  1. merci 🙂 -avec un smiley, parce que le mot tout seul… 😉
    (y manque un petit bout dans la citation, le premier « plus d’un », mais c’est pas grave je suis très contente :)))
    Merci encore !

    J'aime

Les commentaires sont fermés.