Le livre oublié

images?q=tbn:ANd9GcSk2hl-I6Y5yUQdek1jsVio-_L8eg11na4sSa_acXv_asyzgfoXIEi3uYAC’était un livre oublié dans une bibliothèque de quartier. Qu’on n’avait jamais ouvert, jamais lu. Il avait depuis longtemps renoncé à tout espoir, il voyait les autres être empruntés, parfois des proches, des compagnons d’étagère, et lui rien. Il s’était fait une raison, il attendait la mort, la décomposition  de ses vieilles pages… Quand un jour, une main se tendit vers lui, une main inconnue, qu’il n’avait jamais sentie, pas celle du bibliothécaire qui, une fois par siècle, le dépoussiérait de ses grosses mains velues. Celle d’une lectrice, une jeune lectrice d’après ce qu’il pouvait en juger. C’était pour une lecture scolaire. Depuis le temps qu’il existait, il ne devait s’agir que d’une lecture scolaire. Mais quand on n’a pas eu d’amour, on ne pinacle pas. Il se souviendra longtemps de cette attente, entre les mains, les deux cette fois,  de la jeune fille. De son haleine fraîche, de la bonté de son regard sur sa couverture. Mais non, ce ne serait pas encore cette fois, ce serait jamais. Une voix, celle de sa mère sans doute dit : « Ne lis pas ça, ça ne te plaira pas, prends plutôt celui-ci. » S’il avait pu sauter à la gorge de cette femme, il l’aurait fait. Mais de quoi avait-il encore la force ? Il pensa très fort à sa fin et se dit qu’il n’avait plus que cela vers quoi se projeter désormais. Souvent il hait l’auteur de son texte qui n’a pas réussi à le rendre lisible une seule fois depuis qu’il est né. Mais il se dit que lui a dû l’aimer, durant sa gestation, du moins il peut l’espérer.

Des livres

Livres en voie de disparition

Ce livre écrit par un ibis japonais connut un beau succès auprès de la gente ailée asiatique. Mais les félins d’Afrique le boudèrent et les crocodiles de mer australiens crièrent au plagiat. L’année précédente, un bouquin écrit par un de leurs congénères racontait à quelques détails animaliers et environnementaux près la même histoire de disparition.

 

images?q=tbn:ANd9GcRZUfp-WiAd0md3kT9oLuGX5vM_PjMaYrVvk1bkjBfcHeg-DLIic6MHew


Les livres qui piquent aux yeux

Cet éditeur avait lancé une collection de livres qui piquent (aux yeux) mais aussi, pour compenser les effets de la première, une collection de livres-collyre. Après la faillite de sa maison d’édition, l’homme fit les yeux doux à l’industrie ophtalmologique.

 

images?q=tbn:ANd9GcRZUfp-WiAd0md3kT9oLuGX5vM_PjMaYrVvk1bkjBfcHeg-DLIic6MHew


Les livres minces

Les livres de cet auteur étaient minces, ses chapitres de l’épaisseur d’une tête d’épingle, et ses phrases microscopiques. Si bien qu’on les perdait presque toujours avant de les lire.

 

images?q=tbn:ANd9GcRZUfp-WiAd0md3kT9oLuGX5vM_PjMaYrVvk1bkjBfcHeg-DLIic6MHew


Galop Décès de John Ellyton

Trois belles dans la peau

Une fille inconnue qui vous tombe dans les bras sur le seuil de votre logement avec la promesse d’une fortune à saisir, quoi espérer de mieux pour un homme en noir retiré du monde. Sauf que la jeune femme est en sang, mal en point et que l’argent, lui, ne vous tombera pas du ciel dans l’immédiat…

Voilà le départ du polar sensuel, très bien écrit, dans un langage fleuri, truffé de mots d’argot savoureux, et mené à vive allure de John Ellyton qu’on connaît comme éditeur, ce qui ne fut d’ailleurs pas, l’apprend-on, son seul métier (« il a tâté de la marine marchande »), et le côté bourlingueur se sent dans ce récit. Il a le sens du voyage, des rencontres, souvent musclées voire plombées, François Nedonema, le narrateur du roman, même si, suprême ironie, il a le mal de mer.

Je vous passe les péripéties politico-maffieuses mais le narrateur, après son interpellation par la police du royaume, se rend en Sardaigne pour la partie solaire du roman, tant au niveau climatique que purement relationnel. D’ailleurs, n’est-ce pas, toutes proportions gardées, le voyage d’Italie des peintres du Nord auquel on assiste ici avec cet enquêteur improvisé qui vient rechercher des forces vives et quelques couleurs dans le Sud? Là, il  rencontre Genna, la troisième femme du roman (car Nedonema a laissé en Belgique Germaine, sa vieille complice en affaires et en amours), une policière chargée de l’accompagner sur place. Je n’avais pas lu de description aussi sensuelle d’un coït, aux pages 46 et 47, que celle que nous donne l’auteur. Où on se dit que les écrivains qui font l’impasse sur ce genre de scènes ont intérêt à lire Ellyton.

Toujours sur l’île italienne, en fin de séjour, le roman nous gratine d’une poursuite à la James Bond qu’on imagine aisément sur grand écran.

La dernière partie est plus sombre, à plus d’un titre, puisque Nedonema, qui a bravé la pire famille sarde, de retour en Belgique, va choper les instigateurs du meurtre originel au sein de l’hôtel de ville de Charleroi – bien avant que Paul Magnette (mais cela fera peut-être l’objet d’une autre histoire) ne vienne l’investir de sa présence. Il y a du Don Quichotte chez Nedonema qui va rétablir la justice là où elle est en défaut pour autant qu’on ne touche pas à sa liberté.

La fin, en une belle boucle, nous renvoie aux heures ayant précédé l’irruption tragique de l’Italienne. A travers les aventures d’un anar plus de première jeunesse qui prend une belle revanche sur la vie, on assiste à la naissance d’un écrivain au style plein d’allant.

E.A.

test-cover-complete.jpg?fx=r_550_550

Pour commander: http://cactusinebranlableeditions.e-monsite.com/pages/catalogue/galop-deces-john-f-ellyton.html

Trois poèmes courts

amours

j’ai pour seules amours

un cancrelas

et deux mouches tsé-tsé

 

pour les frissons

je baise parfois

avec une belle araignée 


images?q=tbn:ANd9GcRxm8inWkxkO_bhjtLzC-ZXUzjpozoF8oc4GidvrR65aHhHup0tp7n8Pwo

  

tournage

voir la terre

 

tourner la plage

sur l’axe de la côte

– entre cou et larges hanches –

 

voir ta tête

 

rouler sur le sable

vers la boule de la mer

– bleue comme ton bikini orange –

 

images?q=tbn:ANd9GcQGo6ZsEYZB4ZRJHJeDFMAZOUkDNffr_2cdsLGZF-68xGWYMGrqum9WrLY

 

cinéma

je vis je marche je parle 

comme dans un film

mes amis mes collègues

sont des acteurs que je connais

la femme que j’aime

est l’héroïne principale

son amant, un comédien de renom

quand je les vois ensemble

je cours leur demander un autographe

j’ai toujours aimé le cinéma.

  

images?q=tbn:ANd9GcS7QLsh2XIPIhj8G3SdWCDX6UrkwhLGHWOSLsdk8-fEtbZqDKgCjlucuPA

E.A.