Des livres

Livres en voie de disparition

Ce livre écrit par un ibis japonais connut un beau succès auprès de la gente ailée asiatique. Mais les félins d’Afrique le boudèrent et les crocodiles de mer australiens crièrent au plagiat. L’année précédente, un bouquin écrit par un de leurs congénères racontait à quelques détails animaliers et environnementaux près la même histoire de disparition.

 

images?q=tbn:ANd9GcRZUfp-WiAd0md3kT9oLuGX5vM_PjMaYrVvk1bkjBfcHeg-DLIic6MHew


Les livres qui piquent aux yeux

Cet éditeur avait lancé une collection de livres qui piquent (aux yeux) mais aussi, pour compenser les effets de la première, une collection de livres-collyre. Après la faillite de sa maison d’édition, l’homme fit les yeux doux à l’industrie ophtalmologique.

 

images?q=tbn:ANd9GcRZUfp-WiAd0md3kT9oLuGX5vM_PjMaYrVvk1bkjBfcHeg-DLIic6MHew


Les livres minces

Les livres de cet auteur étaient minces, ses chapitres de l’épaisseur d’une tête d’épingle, et ses phrases microscopiques. Si bien qu’on les perdait presque toujours avant de les lire.

 

images?q=tbn:ANd9GcRZUfp-WiAd0md3kT9oLuGX5vM_PjMaYrVvk1bkjBfcHeg-DLIic6MHew


Publicités