Le livre oublié

images?q=tbn:ANd9GcSk2hl-I6Y5yUQdek1jsVio-_L8eg11na4sSa_acXv_asyzgfoXIEi3uYAC’était un livre oublié dans une bibliothèque de quartier. Qu’on n’avait jamais ouvert, jamais lu. Il avait depuis longtemps renoncé à tout espoir, il voyait les autres être empruntés, parfois des proches, des compagnons d’étagère, et lui rien. Il s’était fait une raison, il attendait la mort, la décomposition  de ses vieilles pages… Quand un jour, une main se tendit vers lui, une main inconnue, qu’il n’avait jamais sentie, pas celle du bibliothécaire qui, une fois par siècle, le dépoussiérait de ses grosses mains velues. Celle d’une lectrice, une jeune lectrice d’après ce qu’il pouvait en juger. C’était pour une lecture scolaire. Depuis le temps qu’il existait, il ne devait s’agir que d’une lecture scolaire. Mais quand on n’a pas eu d’amour, on ne pinacle pas. Il se souviendra longtemps de cette attente, entre les mains, les deux cette fois,  de la jeune fille. De son haleine fraîche, de la bonté de son regard sur sa couverture. Mais non, ce ne serait pas encore cette fois, ce serait jamais. Une voix, celle de sa mère sans doute dit : « Ne lis pas ça, ça ne te plaira pas, prends plutôt celui-ci. » S’il avait pu sauter à la gorge de cette femme, il l’aurait fait. Mais de quoi avait-il encore la force ? Il pensa très fort à sa fin et se dit qu’il n’avait plus que cela vers quoi se projeter désormais. Souvent il hait l’auteur de son texte qui n’a pas réussi à le rendre lisible une seule fois depuis qu’il est né. Mais il se dit que lui a dû l’aimer, durant sa gestation, du moins il peut l’espérer.

Publicités

2 commentaires sur “Le livre oublié

  1. Il aurait dû finir dans la bibliothèque de mes parents et je l’aurais lu! Je parle sans doute de son cousin sur mon blog cette semaine, dis-le lui, il sera peut-être presque content?

    J'aime

  2. Je me souviens de ces livres dont il fallait couper les pages avec un stylet avant de les lire ; parfois on en retrouvait des intacts dans la bibliothèque ; bien souvent, c’étaient des recueils de poésie…

    J'aime

Les commentaires sont fermés.