TROIS PETITES FICTIONS à propos des SUPERMARCHÉS

Un bon plan

Pour me faire de l’argent de poche, je me suis fait tatouer sur le corps le plan d’un hypermarché. Avec des sigles pour les différents secteurs : pomme pour les fruits & légumes, tournevis pour le bricolage, brouette pour le garden, pièce de viande pour la boucherie, oeuf pour la crémerie, € pour les caisses… Contre une piécette, je pousse les caddies des séniors dans la labyrinthe des rayons en leur servant de guide. Mais le rusé gérant qui a flairé la bonne affaire a déjà à mon insu fait photographier ma peau via les caméras de surveillance pour insérer le graphe dans les folders. J’ai eu beau clamer le copyright, je travaille sur son terrain. Heureusement certaines clientes assidues préfèrent toujours l’original à la copie.   


images?q=tbn:ANd9GcSJTq03KlR20oe7sxJNrq0dL5XV4GWiLBinsAcVj_z5y5yz-NE4u_837u0


Les connes habitudes

Chaque samedi matin, je vais perdre ma mère au Carrefour tandis que je me rends au rayon des magazines pour lire toute La Nouvelle Gazette et, s’il me reste du temps, les pages Sports de La Dernière heure. Six heures après l’avoir laissée, j’entends que Ghislaine attend son fils à l’accueil après qu’elle a mangé pour dîner une pleine caisse de Lays au ketchup et un kilo de M&M’s. On me fait les poches avant de sortir car immanquablement j’essaie d’emporter Ciné-télé-revue pour mon père resté à écouter Radio Contact avec les mouflets sur leur Iphone dans la Peugeot Partner même pas customisée.


images?q=tbn:ANd9GcSJTq03KlR20oe7sxJNrq0dL5XV4GWiLBinsAcVj_z5y5yz-NE4u_837u0


À chacune son rayon

Cet homme marié donne hebdomadairement rendez-vous à ses amantes au supermarché. Telle semaine, au rayon crémerie, il rencontre Louane. À la papeterie, Herberte. Au comptoir des poissons, Mitsuki. Aux cosmétiques, Lamia. Aux plats préparés, Apolline. Aux fruits et légumes, Prune. Aux produits surgelés, Marie-Baptistine. À la boulangerie, Oriane. Aux boissons, Cyrine. Aux produits d’entretien, Léon (un extra). À l’animalerie, Laurédane. Au rayon bricolage, Ibtissame. Aux articles de sport, Maëlle . À la lingerie, Zohra. Au articles de jardin, Dahlia. Aux caisses, Célène. Sur le parking, Lyloo… À son retour, sa femme examine son long ticket de caisse.

« Je n’ai rien oublié, au moins, s’inquiète-t-il.  

   – Non, au contraire, mon chéri. On dirait que d’une semaine sur l’autre tu découvres de nouveaux rayons… » 


images?q=tbn:ANd9GcRlpI5KWAJxx3XV7ZjBuDeSyPF0gDEDO_LtLFrcHHG0Y1GFvSltWRt9Yxk