HISTOIRES D’ÉCRIVAINS

En exergue de son aphorisme, cet écrivain cita tout un roman.

 

J’ai connu un boulanger qui publiait sur les sacs à pain ses poèmes enfarinés.

 

Cet écrivain d’un seul livre-tube fait chaque année la tournée Pages tendres et texte de bois des librairies.

 

Bombardier jadis  explosa Matzneff, la preuve qu’un avion de plaisance peut détruire un gros porteur.

 

Même mon maître nageur ne lit pas mes livres. Par contre, il apprécie beaucoup les mots doux que je glisse sous la porte de sa cabine de bain.

 

Depuis que je suis devenu éditeur, ma mère ne me confie que des fonds de tiroir alors qu’elle réserve ses chefs d’œuvre à son coiffeur qui publie à compte de clientes.

 

Certaines poétesses aux dessous chics choquent leurs vers.

 

En méditant, je ne publie rien.

 

Ce romancier connut une belle passe après des débuts difficiles. Il obtint successivement les Prix des Meilleurs 24ème, 25ème et 26ème roman. Après quoi il retomba jusqu’à sa mort dans un relatif anonymat.

 

000pile.jpg

Cet écrivain en résidence à la Mer trouva tous les sujets de sa saison d’ateliers d’écriture à la plage.

 

Il y a des caresses littéraires fatales, celles qu’on fait à une fée ligne.

 

Cet écrivain regardait sans aigreur ses collègues passer à la télé; il savait qu’un jour il passerait à la postérité.

 

L’âme de cet écrivain déteignait tellement sur ses écrits qu’en fait tout le monde croyait que c’était de la peinture.

 

Un jour, les romans d’une ligne auront la coke.

 

Cet écrivain dans le cou n’arrivait jamais jusqu’aux lèvres.

 

Cet écrivain pas bravache pour deux sous ne s’écriait Ca va signer qu’avant un contrat d’édition.

 

Cet écrivain, en se précipitant la nuit, pour noter une idée dévala l’escalier ; il perdit et l’idée et la vie.

 

pile-de-livre.jpg

Cet écrivain écrivait avec une lampe de poche sur les murs de la ville la nuit, sans souci d’être publié, uniquement pour le plaisir de faire se mouvoir les mots de lumière, l’imbécile.

 

Cette femme ne lit pas les caresses interminables que j’écris sur sa peau comme des nouveaux classiques de la littérature : elle n’y sent que des romans à l’eau de rose.

 

Cet écrivain parsemait pour rien ses romans zoulipiens de mathématiques invisibles.

 

Cet écrivain puni par ses lecteurs et de nombreux prix poussa des blocs de ses livres jusqu’au sommet des ventes, inlassablement jusqu’à son admission à l’Académie. 

 

Il ecrivait au fouet sur le dos des soumises ses pensees les plus tendres.

 

Comme cet écrivain célibataire ne pouvait écrire qu’avec une femme nue à ses côtés, ses éditeurs lui prêtaient la leur.

 

Quand il est en manque d’écriture, cet écrivain un peu chien aboie à la plume.

 

Chaque jour, ce grand lecteur lit un roman, un conte bref et un aphorisme. Quand il est très fatigué, il lit un roman.

 

10_pile-de-livres_6aa52e4cf1a5baaabe13482b16469265.jpg

Publicités