Le bout de la passion

figurine-maries-football-1.jpgBalle au pied, je bois un café crème, je franchis le portillon de la station de métro, je regarde défiler les quais encombrés des stations. Balle au pied, je salue mon chef de service, je m’attable à mon bureau, j’ouvre ma boîte à messages… Balle au pied, je prends l’ascenseur, j’arpente la rue animée du temps de midi, j’utilise l’escalator du centre commercial, je déballe mon chickenburger, je dépose les reliefs de mon repas dans la poubelle murale. Balle au pied, j’ouvre la porte de mon appart’, j’embrasse mes enfants, je débouche une canette devant la retransmission du match. Balle au pied, je monte me coucher, j’écrase un moustique, j’envoie un ultime texto avec le résultat de la rencontre. Enfin, balle au pied, je baise ma femme et je m’endors.

Par amour du football, je me suis fait greffer un ballon de cuir sur le coté extérieur du gros orteil du pied droit.

 

extrait de Penchants retors, Eric Allard (éd. Gros Textes, 2009)

Publicités

Un commentaire sur “Le bout de la passion

Les commentaires sont fermés.