Moi, président d’un bureau de vote… (air connu)

Moi, président d’un bureau de vote, l’électeur pourra faire usage de l’isoloir à sa guise, après s’être écarté du tumulte de la campagne, inviter parents & amis pour un barbecue (le matériel sera fourni, un buffet froid sera dressé), le visionnage d’un match de foot, une partie de belotes ou de Candy Crush Saga.

 

Moi, président d’un bureau de vote, l’électeur pourra colorer, griffonner, raturer, graffiter le bulletin de vote puis l’exposer ensuite à la vue de tous dans le lieu abritant le bureau de vote, en exemple de sa créativité d’artiste-de- bureau-électoral.

 

Moi, président d’un bureau de vote, j’inviterai tous les écrivains du quartier à une séance de dédicaces et à un atelier d’écriture sur le thème de la civilité & du bien-fondé de l’écriture pour tous.

 

Moi, président d’un bureau de vote, je favoriserai tous les échanges entre l’assesseur et l’électeur, entre le secrétaire et l’assesseur, entre l’assesseure et le secrétaire…, entre la présidente de parti  soucieuse à tout prix du bien de son parti & le ci-devant président du bureau de vote.

 

Moi, président d’un bureau de vote, je ferai la chasse aux certificats médicaux de complaisance avec des médecins policiers armés de seringues gonflées à bloc d’un sérum aux vertus ultra civiques.

 

Moi, président d’un bureau de vote, le bureau deviendra un lieu festif d’indifférenciation des sexes, des classes et des âges, un lieu hautement convivial d’accueil & de partage.

 

Moi, président d’un bureau de vote, les Roms, les Coms, les Pom pom girls… pourront y séjourner la matinée, manifester, revendiquer, défendre leurs droits à la sédentarisation, à l’émancipation des peuples et des soutiens-gorge, à la reconnaissance sans limite des minorités réprimées, encorsetées par une Europe capitaliste & bureaucratique.

 

Moi, président d’un bureau de vote, j’accueillerai toutes les couleurs de la terre et du ciel, les valeurs matérialistes et spiritualistes, tous les signes d’affirmation religieuse ou laïque, sans distinction de couleurs de peau ou de volumes de chair.

Moi, président d’un bureau de vote, j’accorderai le droit de vote aux girafes, aux extra-terrestres, aux deux pandas nationaux, aux taureaux maltraités d’Espagne et de la ferme bio locale, et aux fourmis rouges (pas aux moustiques, mon ouverture à la cause animalière à ses limites).

Moi, président d’un bureau de vote électoral, je me réserverai le droit de passer le dimanche matin en compagnie de la présidente du bureau de dépouillement à la simili plage en bordure de canal de ma ville donnant sur le nouveau palais mayoral (inauguré la veille au soir) en accordant tout pouvoir à mon secrétaire de bureau avide de mener sa population à la baguette jusqu’à quatorze heures tapantes.

 

diapo_isoloir.jpg

Publicités

Un commentaire sur “Moi, président d’un bureau de vote… (air connu)

Les commentaires sont fermés.