TROIS POÈMES À CROQUER

fraise-10ml.jpg

Fraise

 

Le mot fraise

À lui seul

Crée une île rouge

 

Avec tes lèvres

Pour unique radeau

Cheminer sur l’eau

 

Abattre la pirate

Qui est en toi

Pour gagner ta bouche

 

Hisser le drapeau blanc

D’un baiser 

Lent comme un abordage

 

 

1393198921.jpg

 

 

Manger

 

 Tu veux me manger

Tu ne dis pas quand

Ni dans quel restaurant

 

Je vais te faire grossir

J’ai beaucoup de calories

Et la viande trop blanche

 

A force de manque de soleil

J’ai de la graisse

Et je manque de grâce

 

Sinon dans mes rêves

Mes désirs de ballerine

Enfouis dans mes cerfs-volants

 

Aurai-je le temps de goûter tes lèvres 

Je risque de passer bien vite

De ton palais à ton œsophage

 

Tu veux me manger

Mais as-tu faim vraiment

Ou c’est pour passer le temps

 

Allez, je m’habitue à l’idée

De m’étaler dans ton assiette

A côté d’une belle serviette

 

D’une table bien rangée

Et j’imagine – tu es si délicate –

D’un portrait de moi en pied 

 

Tu veux me manger

Tu ne dis pas quand 

J’attends tes dents !

 

 

6501283-macro-close-up-of-a-beautiful-female-mouth-eating-a-fresh-strawberry.jpg

 

 

Les solidarités monstrueuses

 

On a dû te dire

Que la solidarité est sérieuse

Entre gens de bonne compagnie

 

Quand tu es entrée

Dans la chambre aux plaisirs

Un sourire au bord des lèvres

 

Quel bonheur de lire Sade

Entre les jambes d’une bayadère   

Sans savoir rien de son trépas !

 

On a dû te dire

Que la solidarité est monstrueuse

Entre gens de mauvaise compagnie

 

Quand tu es sortie  

De la chambre aux horreurs

Un filet de sang au bord des lèvres

 

Mais on va dans la vie

Sans apprendre ce genre de choses

Qu’aucune école n’en saigne

 

Si bien que la mort vous cueille

Toujours au seuil de l’innocence 

Avec des rêves à peine ouverts

 

 

dyn010_original_150_210_pjpeg_2528066_ea0f0c9aaa45c110b05c3f64fe8c71f4.jpg

Publicités

4 commentaires sur “TROIS POÈMES À CROQUER

Les commentaires sont fermés.