HICHAM IMANE DÉMISSIONNE DE LA PRÉSIDENCE DE LA SAMBRIENNE pour se lancer dans l’art contemporain

840181.jpg

Fort du choc provoqué par la tranchée de la honte auprès de ses amis politiques qui font mine de s’indigner d’une situation qu’ils ont laissé perdurer, Hicham Imane, qui projetait depuis longtemps de se lancer dans l’art contemporain, franchit le pas et saute dans l’inconnu, chaussé de ses seyantes bottes vertes qui seront désormais sa marque de reconnaissance dans le monde artistique, où le paraître importe autant que l’être.

Oui, j’ai toujours pensé faire de l’art comme on fait son jardin, creuser mon trou dans le domaine…. Christo, Arne Quinze sont mes modèles… Des ouvriers, des conducteurs d’engin de chantier courageux m’ont suivi dans ma première réalisation qui a connu le succès que l’on sait. Et me suivront désormais, où que j’aille, quoi que je fasse… Ils ont aimé contribué à une œuvre qui a du sens, une résonance dans les médias. D’habitude ils creusent pour creuser, sans appétit, sans qu’on leur porte le moindre égard; ici, pour la première fois, on s’intéresse à ce qu’ils font, à ce qu’ils pensent… Mais la politique trop longtemps m’a retenu dans les allées du pouvoir, hors des sentiers battus… Le goût de venir en aide à autrui, de lever les barrières entre les communautés, d’abriter le sans-abri… Le burn-out me menaçait…

Nous lui avons demandé quels étaient ses projets immédiats, quels lieux il comptait maintenant ceinturer de tranchées.  

La Ville Basse de Charleroi, où prend forme le projet Rive Gauche, j’y ai pensé, mais cela risque d’être pléthorique. Puis c’est très difficile d’accéder au centre-ville… Alors je mènerai mes pelleteuses en dehors de Charleroi, jusqu’à l’étranger. On me demande partout. Grâce à moi, Charleroi est à nouveau connu dans le monde! D’abord, il y aura le champ de bataille de Waterloo, qui rappellera ainsi les lieux de la Bataille de l’Yser. Puis ce sera le Parlement européen, le Parthénon, des lieux symboliques… Rien ne m’arrêtera, pas même Éric Massin… C’est fort, je me sens porté par une force souterraine vers de hautes destinées… Je vais être sans cesse sur les routes, pour rallier les destinations de mes futures performances, je vais connaître la vie des Gens du Voyage et le son des guitares manouches…

C’est un homme visiblement heureux de quitter une vie ainsi qu’une activité où il était pris en tenaille entre ses aspirations artistiques et les contraintes de la realpolitik que nous avons laissé. En espérant qu’il pourra prendre son envol, sans chuter dans un de ses travaux, ce qui serait dommage pour tous les fidèles qui le suivent et croient en lui. 

Publicités

4 commentaires sur “HICHAM IMANE DÉMISSIONNE DE LA PRÉSIDENCE DE LA SAMBRIENNE pour se lancer dans l’art contemporain

  1. C’est une décision assez forte, car passer du pouvoir des hommes vers un pouvoir humain, n’est pas une question de pont entre deux mondes, mais de sensibilité et d’audace. Bonne chance.

    J'aime

  2. Framchement Tout ce qu’il dit la ces du pippo.
    Hicham va au maroc tu va voir ce qu’ont fait la bas au homme sans parole et faux cul.
    Et maintenant tu leche le pette au gitan mes parcontre il y a quelques jours faire des trancher pour les empêcher de stationner quelque jour avec famille enfants bebe et personne âgée.
    Ne dit jamais que t’es un musulman ces la honte dit que tes algérien ne l oubli pas

    J'aime

  3. J ai jamais vu un faux cul comme ce type et maintenant il vient avec ces Belles phrases.
    Il n est pas gêné et ce!!!! Est pere de famille ci ces le qua ces grave

    J'aime

Les commentaires sont fermés.