COUP DE THÉÂTRE AU PS CAROLO: MAURICETTE CARÊME QUITTE LA PRÉSIDENCE DE L’USC pour se consacrer à la poésie

1955141751_B978105609Z.1_20160313193653_000_G566CPI4P.1-0.jpgQuatre jours après avoir remporté la présidence de l’USC avec 62% des suffrages exprimés, Mauricette Carême déclare vouloir se consacrer à la poésie.

Interrogée par téléphone, elle a bien voulu répondre à quelques-unes de nos questions en précisant que ce serait sa dernière intervention sur ce sujet dans les médias.

– Pourquoi cette subite démission ?

– Ayant atteint le sommet de ma vie politique, j’ai compris que je n’étais pas faite pour cette fonction. Les mots, le ressenti, le lâcher prise, les salons du livre régionaux, les rencontres entre auteurs, la production artisanale de plaquettes, les ateliers d’écriture sur le thème du printemps arable ou du poison dans l’eau, c’est ce qui m’intéresse désormais…

– Vous ne viserez pas le statut de poétesse nationale?

– Je n’ai pas cette ambition.

– Quels sont donc vos poètes préférés?

– Mes goûts me portent vers Celan, Jaccottet, Ponge, Emaz, Roubaud…

– Roubaud, vous voulez dire Rimbaud…

– Non, j’ai bien dit Roubaud.

– Que pensez-vous de la poésie actuelle?

– La poésie en prise avec le bon peuple socialise à tout-va et peut même, entre profondeur des abysses et cieux inatteignables, viser à l’universalisme. La poésie courante (sur les réseaux sociaux, dans les plaquettes) dévide le langage plus qu’elle ne la nourrit: ça coule sans absorber, ça se répand sans rendre compte, ça brille sans refléter…

– À vous entendre, on vous aurait bien vue ministre de la Culture voire échevine de la Culture ou, pour citer bellement un bon chanteur de chez nous: dans le culturel.

– Je laisse cela aux plus instruits de mes anciens collègues…

– Et le Socialisme, vous n’y reviendrez pas?

– Je ne m’interdis pas d’écrire quelques poèmes à la gloire du socialisme local qui a toujours donné des figures remarquables. J’ai d’ailleurs comme projet d’écrire sur les coqs de Jean Cau, pardon, je voulais dire Jean-Claude… Lui aussi, comme vous savez, s’est retiré de la vie politique active pour se consacrer à l’art…

Mauricette Carême a bien voulu nous livrer un de ces premiers textes inédits, fort prometteur.

La pluie elle tombe ronde

Entre les rayons du soleil

Dans le pré du bout du monde

Là dans le fond de mon jardin…

Mais non, ce n’est pas la pluie

C’est l’eau du tuyau d’arrosage du voisin

Qui déborde en gerbes d’or

Sur mes parterres de roses…

 

Publicités

Un commentaire sur “COUP DE THÉÂTRE AU PS CAROLO: MAURICETTE CARÊME QUITTE LA PRÉSIDENCE DE L’USC pour se consacrer à la poésie

Les commentaires sont fermés.