CACHEZ-VOUS DANS UN LIVRE !

daf02f2feba9c86b06b55d077589ab5f.jpgCachez-vous dans un livre puis cachez le livre dans le monde et demandez au lecteur de vous trouver ! Ne faites pas de style, le lecteur pourrait avoir son attention attirée et vous découvrir trop rapidement. Ne faites pas le malin, le lecteur comprendrait vite quel idiot vous êtes. Il pourrait aussi vous en vouloir. Le lecteur n’est pas con même s’il est versatile. Un jour, il vous veut, un jour il vous jette. Qu’on ne lui demande pas pourquoi.

Etre trouvé par son lecteur trop vite n’est jamais bon. Il fait connaissance avec vous et observe bien vite que vous êtes fait de la même matière que lui avec un besoin de vous singulariser plus marqué qui peut vous faire paraître antipathique. Il pourrait vous interroger et apprendre sur vous des manières et des faits qui ne vous grandiraient pas à ses yeux (et lecteur est tout entier dans ses yeux), ce qui lui supprimerait toute envie d’encore vous lire.

Le temps que vous restez caché est du temps gagné.

Le temps que vous restez hors de son entendement est du temps gagné.

Le lecteur vous devine derrière chaque phrase, chaque mot, vous aiguisez son sens de l’enquête, vous le rendez subtil, il flaire votre présence, il est sur le point de vous dénicher là où même vous n’auriez même pas pensé vous trouver…

Le temps que le lecteur vous cherche, c’est du temps gagné!

Laissez-le chercher, le monde est vaste et votre livre est tout petit !

Le temps que le lecteur trouve le livre puis vous dans le livre, vous serez loin de ce livre-là.  Qu’il vous trouve alors là où vous n’êtes plus ne comptera plus pour vous.  

Le lecteur pensera vous avoir trouvé puis, comme il aime le jeu et à se faire taquiner, il vous cherchera dans un nouveau livre jusqu’à ce que mort de la lecture et de la littérature s’en suive…