LA MODIFICATION

14051581_1109140029174732_6371867357910170268_n.jpg?oh=7f290fcb8d1fc1d33dc8a4347f17df1e&oe=584912FB

Travail littéraire de rentrée

 
1°) Chercher l’erreur. Consolidez-la par un exemple.

2°) Trouvez dans le texte de la ministre les mots marquant la condescendance, plus que la condoléance, et relevant du mode communicationnel et compassionnel. Illustrez chacun de vos propos d’un exemple, argumentez.

3°) Jugez dans la deuxième phrase de l’hommagiste de la pertinence des termes semblait et sans doute qui laissent à penser que l’écrivain préférait le plaisir du partage à l’appétit de découvertes et d’expériences. Pensez-vous de même que l’artiste doit privilégier le partage, l’altruisme au repli sur soi du travail de création? Citez trois dangers qui menacent l’artiste égoïste, coupé du monde, du sens du partage, de l’empathie pour les démunis, du souci de faire profiter ses contemporains de ses acquis et compétences…

4°) Voici d’autres ouvrages de Michel Butor pour approfondir votre connaissance de son oeuvre: Massage de Pilan, L’emploi du vent, 50 nuances de Degrés, AutoMobile...

5°) Soulignez en quoi la ministre et tout le gouvernement se fichent comme de leur première lecture de l’oeuvre de Michel Butor.

 

Lire par ailleurs l’excellent papier de Johan Faerber sur MICHEL BUTOR, Voyageur du Nouveau Roman, sur le site de la foisonnante revue DIAKRITIK

 

Publicités