LES ÉCRIVAINS NUISENT GRAVEMENT À LA LITTÉRATURE d’ÉRIC ALLARD, une lecture de Nathalie DELHAYE

ac5663f3df9b
Nathalie DELHAYE

 

Cover minute d insolence

Serait-ce parce qu’Éric Allard, comme noté dans la préface, est né un jour de Carnaval, que ce malicieux auteur, avec un phrasé inimitable et une finesse d’esprit sans pareille, nous livre ici un recueil drôle à souhait ?
C’est une pluie de confettis qu’il nous offre, des petites phrases presque innocentes qui fusent de son esprit en ébullition, montent en l’air et redescendent parfois comme des couperets.

Il faut se mettre en condition et vouloir tout entendre pour commencer sa lecture, les sujets tantôt attendrissants, tantôt corrosifs ne nous laissent pas de marbre. Car en terme de littérature, l’auteur en connaît un rayon, ce n’est pas un lapin de six semaines à qui on va en raconter ! Tout y passe, les éditeurs bien sûr, qui mènent la danse, les auteurs souvent en souffrance, la poésie malmenée depuis des lustres, Eric Allard rend hommage à tout ce petit monde, à sa manière, se jouant des mots et se les appropriant, les réinventant, nous proposant une sorte de potion mi- magique mi-envoûtante. Sourires, rires et étonnement sont le lot de ses aphorismes et nanofictions, il est à parier que certaines dents grinceront, mais l’humour reste de mise.

Une façon bien personnelle de remettre les choses en place, une analyse au scalpel de ce qu’est le monde impitoyable de la Littérature, de son évolution et de ses dérives, un P’tit Cactus qui vaut le détour !

Le livre sur le site de l’éditeur

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s