L’ÉLASTIQUE PRÉFÉRÉE

Résultat de recherche d'images pour "élastique"

 

Je l’ai trouvée autour d’un paquet de frites emballé, belle élastique vert bouteille à la ligne élancée, d’une rare résistance. Elle ne me quittait plus, me servait à tout. Elle tournoyait autour de mes poignets ou de mes doigts quand je ne l’utilisais pas en guise d’anneau pénien. Je la baisais, suçotais, mâchouillais et ce qui devait arriver arriva : un jour, je l’avalai.

J’ai bien tenté de me faire vomir mais elle a dû trouver refuge dans mon système digestif pour résister autant à mes efforts de l’y soustraire. Depuis plusieurs jours, il faut dire, elle ne supportait plus de se faire tirer. Je la sentais distante et lâche ; elle m’avait pris en grippe comme quand l’amour lâche : elle avait filé doux.

L’idée que je l’ai peut-être expulsée sous forme de matière fécale me lamente, me hérisse, me rend dur, constipé. Je l’imagine toujours courir en moi, relier des organes essentiels, séparés par des distances indues.

Quand je suis un peu tendu, je me dis que c’est elle qui se rappelle à mon souvenir et je suis ému jusqu’aux larmes à l’idée de nos amours roides.

Publicités

Un commentaire sur “L’ÉLASTIQUE PRÉFÉRÉE

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s