CÉCITÉ INTERDITE de JEAN-LOUP NOLLOMONT (Cactus Inébranlable) – Une lecture de Paul Guiot

Résultat de recherche d'images pour "paul guiot en mer"
Paul GUIOT

Après « Les aphorismes de Jean-Loup » et « Pensées Nyctalopes », Jean-Loup Nollomont nous revient avec « Cécité Interdite », un ouvrage au titre on ne peut plus percutant. Dans l’introduction à ce 3ème opus, ce grand caresseur de rêves devant l’éternel (pour peu qu’il soit féminin) nous confie combien il aimerait écrire, toute sa vie durant, un livre sur le livre qu’il n’écrira jamais… Ne trouvez-vous pas qu’il exégèse un brin ?

Couverture cecite interdite 28112018

Articulé en deux parties, un titre annonce, anticipe, contrebalance la ou les phrases qui vont suivre. Privilégiant une certaine longueur en bouche, ses aphorismes donnent rarement dans l’ultra bref.

Plus en phase
Le souvenir romantique d’un dîner aux chandelles brille au loin comme une lueur de secours dans la mémoire des couples qui n’en sont plus à une panne d’électricité près.

L’auteur ne se satisfait pas de pensées uniques. Il aime les préliminaires, il développe une idée souvent multiple, ne laissant deviner son intention qu’à la chute de rein.

Les nouveaux cancres
Bûcheurs invétérés, ils délaissent les copains, les loisirs et les affaires de cœur, ils ne pensent qu’à s’instruire ; leur soif d’apprendre est sans limites, toutes les matières sont bonnes pour pouvoir l’étancher. La plupart finissent ainsi par sombrer dans l’étude avant de se retrouver au fond d’une salle de classe, affalés sur leur banc, cuvant leurs connaissances pour avoir su plus que de raison.

Omniprésent, l’humour est tantôt cru, tantôt absurde, tantôt vache… voire les trois à la fois.

L’enfance de l’art
Il y a un art de vieillir pour lequel je ne saurais trop encourager les vocations précoces.

La pirate de l’air
Tu la regardes dans les yeux, elle détourne le regard.
Tu la regardes dans les cieux, elle détourne un avion.

Ma petite vérole
C’est ça, un enfant : on le couve comme une maladie, mais vient un beau jour, il faut bien se résoudre à laisser quelqu’un d’autre l’attraper à notre place.

Tout détournement, tout retournement de situation est bienvenu.

L’œil du maître
Il ne faut pas des années d’exposition à un tableau pour reconnaître le faux amateur du vrai passionné d’art.

Jeux de mots et inventions verbales sont plus à l’horreur qu’à l’honneur.

Un seul hêtre vous manque
Déflorestation : viol d’une forêt vierge.

Pas morte la bête
Moi non plus, je ne suis pas à l’abri d’un coup de mou, c’est pourquoi je crois fermement à la résuérection.

Shirley entre autres
J’ai quelques amies protestantes que je revois de temps en temple.

Quelques quatrains parsèment l’ouvrage ; ils arrivent comme de délicieuses récréations poétiques, rendant la promenade encore plus légère, même si elle est parcourue à l’aide d’une canne blanche.

Caterpillar
Je prends mon engin à deux mains,
Et fouille le fond de tes entrailles,
Creusant un tunnel sous tes reins :
L’amour, ça creuse comme le travail !

Un dernier extrait adorablement absurde… et belge.

L’un filme, l’autre peint
Installé dans un compartiment-musée de ma mémoire, je consulte ma montre, questionne le contrôleur : « Excusez-moi, nous sommes bien dans le Delvaux pour Namur, n’est-ce pas… mais oui, suis-je bête, je reconnais parfaitement l’œuvre qui me transporte, et je ne peux pas m’être trompé de tableau. Excusez-moi encore, Monsieur, mais si je me suis permis de vous poser cette question, c’est qu’une fois à destination, il me restera encore pas mal de chemin de fer à fer. »

« Cécité Interdite », c’est 80 pages de pur bonheur autorisé à la vente (9€… une paille !). Il vous suffit de contacter Cactus Inébranlable éditions.

Pas si Brève de lecture, par Paul Guiot.

 

Cécité interdite sur le site de l’éditeur

Pensées nyctalopes de J.-L. Nollomont sur le site de l’éditeur

Belgique, terre d’aphorismes sur les site de l’éditeur

Résultat de recherche d'images pour "s'abonner aux p'tits cactus"

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s