Marcelin P., 88 ans, de Solre-sur-Sambre préfère mettre fin à ses jours plutôt que d’annoncer à son arrière-petite-fille qu’il a laissé couler l’eau du bain…

Résultat de recherche d'images pour "baignoire obturateur"

Il est près 21 heures, ce 23 juin, quand, Henri P., un octogénaire, qui vit seul dans une maison sociale de Solre-sur-Sambre depuis le décès de son raton-laveur il y vingt-cinq ans, fait couler l’eau de son bain. Un appel téléphonique de son arrière-petite fille qui lui annonce sa réussite au CEB avec un résultat de 94% le distrait de ses préparatifs. Grettaline lui annonce qu’elle passera le visiter jeudi après-midi car les manifestations pour le climat ne reprendront qu’en septembre. Quand il revient dans sa salle de bain, il constate qu’il a oublié de fermer l’obturateur et que l’eau s’est écoulée en pure perte. Une perte qu’il évalue à 80 litres, pour le moins, d’eau potable. Marcelin P., plus décontenancé que lorsqu’il a perdu l’usage de la vue à l’âge de huit ans, n’imagine pas annoncer la nouvelle à sa petite fille et met fin à ses jours, par noyade. Par souci d’économie, il plonge la tête dans un seau d’eau et la tient immergée aussi longtemps qu’il faut. Elle pourra ensuite servir à arroser les plantes du hall d’entrée, pense-t-il, dans une ultime bulle. De toute façon, il n’a jamais supporté la canicule, nous a confié une voisine en guise de consolation.

Un nouveau drame de la décroissance ou du réchauffement climatique, on ne saura jamais.

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s