LA FABRIQUE DES MÉTIERS – 15. CIREUR DE BOMBES

Gerelateerde afbeelding

 

Les bombes ont leurs admirateurs qui ne supportent pas de les voir se détériorer, se couvrir d’une vilaine poussière ou autres impuretés. Avant qu’elle explose, le bombe se doit de briller de tous ses éclats.

Le cireur de bombes ne craint pas les déplacements, il travaille dans tous les pays du monde, pour toutes sortes d’employeurs, c’est son côté mercenaire. Malgré son dévouement, sa mobilité – notoire -, le cireur de bombes est, hélas, très exposé à la critique, au mauvais jugement ; c’est dommage.

Son métier n’est pas d’estimer la moralité de ses patrons (comme dans tout corps de métier). Le cireur de bombes est un artisan qui a le goût du travail bien fait. Il a toujours beaucoup de mal à se faire à l’idée que celui-ci sera un jour réduit à néant et parfois, en cas d’accident professionnel, lui-même (comme dans tout corps de métier).

Désormais quand vous donnez vos plus belles bombes à vernir au cireur de bombes, prêtez attention à cet ouvrier un rien discret, à ce nez sec, à cette face osseuse, à ce teint un peu pâle certes mais tranchant avec le noir seyant des engins explosifs, même si vous n’appréciez, et on peut vous comprendre, la chair humaine que brûlée : c’est à ce prix que vous pourrez continuer à soutenir, le coeur léger, les pires massacres des utilisateurs d’armes, en vous disant qu’elle économisera bien des humains des méfaits du capitalisme fou, des effets ô combien néfaste du réchauffement climatique, d’un régime bio ô combien contraignant et de l’imbroglio indénouable du mercato télévisuel et politique de la rentrée.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s