LA FABRIQUE DES MÉTIERS – 31. CARESSEUR DE SINGE

Résultat de recherche d'images pour "singe de mons"

 

Le caresseur de singe est un métier d’origine montoise*.

C’est moins un métier qu’un état d’esprit, un acte de croyance de plus en plus répandu en les pouvoirs surhumains de l’animal (on connaît des libres penseurs caresseurs de singe). C’est la raison pour laquelle les centres de formation (longtemps demeurés sous tutelle montoise) n’ont pas investi dans le caressage de singes comme dans la réflexologie plantaire qui est une activité lucrative même si elle repose, comme des études (extra-montoises**, certes) l’ont montré, sur des bases peu fiables. Mais les établissements scolaires sont devenus des petites entreprises du savoir tarifé gérées par des employés  plus au fait des sciences commerciales ou politiques que pédagogiques.

Le caresseur de singe croit à sa chance plus qu’à celle de l’animal qu’il (il)lustre de ses mains parfois calleuses afin d’arrêter de travailler de ses dix doigts, qu’il a longs et pénétrants. , crie parfois le singe paresseux.

Le caresseur, en un geste volontiers condescendant, flatte le crâne des grands singes : orangs-outans, chimpanzés, députés, directeurs d’institution publique. Il flatte leur cerveau ; cela lui rappelle qu’il en a eu un.

On ne trouve pas toujours des macaques à caresser. Il faut parfois en adopter (et les mesures d’adoption sont plus sévères que pour un petit d’homme car les abus sont nombreux, le fondement de l’animal ayant pour certains des attraits non moins certains) ou les demander en prêt au parc zoologique pairidaizien le plus proche, en partie sous tutelle chinoise, qui en (re)produisent et en font un commerce lucratif.

 

____________________________________

*de Mons, Belgique, même si le Montois pense que c’est la capitale, accessoirement culturelle ou intellectuelle, du monde, le pouvoir wallon, précisons-le, est resté longtemps concentré là autour de la figure mythique d’un primate de la politique toujours actif et intempestivement puissant.

**La science internationale, même humaine, n’est pas non plus concentrée qu’à Mons.

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s