LA FABRIQUE DES MÉTIERS – 34. DRESSEUR DE PHRASE

Résultat de recherche d'images pour "livre table de"

 

Il y a la phrase simple avec sujet, verbe, complément.

Il y a la phrase à rallonge (et tiroirs) avec incises, verve (et étagères de sens).

Il y a la phrase en forme de vers qui vise la poésie sans l’atteindre.

Il y a la phrase de dix-sept syllabes qui se lit les yeux bridés.

Il y a la phrase en demi-teintes qu’on a intérêt à fluoter.

Il y a la phrase en simili cuir (dur à l’extérieur et creuse à l’intérieur) qu’il nous tarde de fouetter.

Il y a la phrases minable qui tombe des nains de l’écriture.

Il y a la phrase verticale sur écran plat qui se lit en diagonale.

Il y la phrase qui ne fait pas long feu et l’aphorisme qui brûle longtemps.

Il y a la phrase proustienne qui donne le tournis et ramène au passé.

Il y a la phrase célinienne qui suspend ponctuellement l’attention…

Il y a la phrase modianesque qui perd le lecteur dans un Paris imaginaire.

Il y a les phrases comme des phares qui ne cessent d’illuminer les pages.

Bref, une phrase bien dressée engage à passer au texte.

Le dresseur de phrases aide à composer cent sortes de phrases pour faire pénétrer le lecteur dans la chambre close du livre, ouvrant sur des espaces littéraires insoupçonnés.

Le dresseur de phrases n’a pas vocation à être un phraseur, encore moins un raseur. C’est un passeur. C’est lui qui ouvre les barrières du texte au passant avide de traverser les voies ou de prendre les chemins de traverse de l’écriture.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s