LA FABRIQUE DES MÉTIERS – 45. LIVREUR DE COURBES

Liège : les livreurs Deliveroo mécontents - DH Les Sports+

 

L’époque est favorable aux courbes et on ne s’en plaindra pas.

Courbes du nombre des contaminés, courbes du nombre d’entrées et de sorties du parc hospitalier, courbes du nombre d’étudiants connectés et du nombre d’enseignants déconnectés, courbes du nombre de résidents de maison de repos non testés et du nombre des citoyens masqués comme as de pique. Spirales du nombre des confinés et hyperbole du nombre des ministres de la santé au km²…

Les courbes sont dociles et se prêtent à toutes les interprétations de virologues, faut-il encore en posséder en cette période de carence diagrammatique, de disette graphique.

Comme toujours, La Fabrique des métiers qui œuvre en toute indépendance et n’est soumise à aucun lobby patronal ni syndical, aucune ligue de vertu ni de débauche, depuis sa création l’été dernier (au temps des festivals aérés et des apéros chics, du tout-à-la-culture de masse et des livres lus vite sur un coin de sable), s’est penchée sur cette imprévoyance (une de plus) de nos gouvernants affectant la bonne marche des affaires du royaume et a mis toutes ses équipes confinées à contribution.

Mais en quoi consiste la tâche du livreur de courbes ?

Le livreur de courbes qui a bon dos (il devra porter jusqu’à cent courbes par livraison) assure pour la bonne marche des multiples indicateurs la liaison entre le producteur (industriel ou artisanal) et le consommateur : sociétés de prêts en lignes, associations de conseillers politiques caméléons sans couleur définie, groupes de travail et groupes de pression, bandes de jongleurs ou de trapézistes en chômage technique, comités de scientifiques à la ramasse, particuliers goinfrés de droites et amoureux des rondes, sociétés de gilles arrêtés dans leurs réjouissances et compagnies de danseurs d’appartement…

Les courbes, dont les patrons sont disponibles en un clic sur le net, peuvent être fabriquées à domicile par tout un chacun, y compris par les prétendus littéraires (manquant d’esprit de géométrie) ou par des cercles d’archers traceurs de ronds.

Les courbettes ne sont pas à dédaigner ; tout fragment de fonction est bon à prendre en cette période de pénurie pour alimenter le marché et suppléer aux manques criants et volontiers gémissants.

Le porteur de courbes est par ailleurs un livreur comme les autres, ni plus ni moins véloce. Vu son maigre salaire (l’époque est à la restriction et la Fabrique des métiers n’est plus, comme les associations folkloriques et culturelles, subsidiée*), il ne rechigne pas devant un pourboire salé, un petit sablé ou un bonbon à la menthe.

Le livreur de courbes est appelé à se méfier des petits trafiquants qui vous fourguent des courbes descendantes après vous les avoir présentées dans le mauvais sens. Il sera donc demandé, comme unique compétence, au porteur de courbes (qui a arrêté sa scolarité en mars 2020 au grand dam de ses professeurs qui voyaient déjà en lui un futur grand mathématicien) de reconnaître sa gauche de sa droite et si la courbe qu’on lui tend s’apparente à une descente ou à une montée. On ne lui demandera pas d’estimer en degrés (et encore moins en pourcent) l’amplitude de la pente, il ne faut pas pousser le livreur de courbes dans ses retranchements, il pourrait tomber de son véhicule à roulettes et partir en vrille avant d’avoir roulé sa bosse.

Enfin, rappelons, s’il le fallait encore, que le livreur de courbes est un métier indispensable en ces temps de crise.Et c’est pourquoi le syndicat des livreurs de courbes (créé dans la foulée) engage instamment les citoyens responsables en mal d’occupation sur leur balcon en soirée, un jour par semaine, à applaudir puissamment ce nouveau métier, et accessoirement, les équipes de La Fabrique des métiers qui œuvrent derrière le leur masque en peau de balle pour le bien commun.

____________

* C’est d’ailleurs un bénévole qui a rédigé cette note (et ça se voit).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s