IL/ELLE COLLECTIONNAIT LES MERS… par CÉCILE QUINIOU et MANOU JOUBERT

Tableau peinture huile mer, les meilleurs produits pour 2020 ...

 

il collectionnait les mers, il en avait des centaines

il les installait sur son étagère, parfois ça débordait,

le vent se levait, les vagues se haussaient

et ça clapotait et ça clapotait

l’eau dégoulinait aux murs

le papier se décollait, les cloisons se dissolvaient

l’horizon s’élargissait et il nageait

il nageait dans le bonheur

éclaboussé par les embruns

le soir, le matin plus rien ne comptait

il était emporté par les courants marins

on l’avait prévenu pourtant

un ami lui avait précisé :

« ces histoires on ne sait jamais comment ça finit, tu pourrais même te noyer »

lui riait à ces mots, des larmes salées lui coulait aux joues

il aimait moins les mers fermées

la mer rouge était juste pour lui une curiosité

qu’il avait casée un peu plus loin dans un endroit sombre

pour les jours où il ne se passe rien

il aimait plus que tout la mer des Sargasses

qu’égalait celle des Caraïbes infestée de requins, de pirates, de sirènes

une mer de contes de fées

la mer morte lui faisait peur

il aurait bien aimé la ressusciter

mais elle restait fermée sur elle

gorgée de sel

de mer elle n’avait que le nom

il la conservait

juste pour sa collection

certains jours il s’enfermait à clé

et appelait de tous ses vœux la mer du Nord, l’effrontée

il aimait sa vivacité, sa fraîcheur, son audace sans limite,

de préférence les jours d’hiver quand tout dormait, qu’il s’ennuyait

il épiait ses moindres écarts, sa capacité à flirter avec le danger

ses tentatives de rapprochement avec l’océan.

Il réfléchissait par moment :

sans océan il le savait bien

pas de grande traversée

pas de rencontre inopinée

avec les marlins bleus

ça ne faisait rien

c’est ce qu’il croyait du moins

alors il guettait l’instant précis

où l’un d’eux migrerait

vers un lieu plus feutré

un peu refermé

pas trop agité

il attendait ainsi

tandis que l’alizé lui soufflait à l’oreille

des aventures qu’il ignorait.

Cécile QUINIOU

 

 

Gifs animés trouvés sur le net - Au royaume des sirénes

 

 

Elle collectionnait des mers, elle en avait des centaines !

Iroise, opale, outremer profond, elle les mélangeait sans cesse dans son grand chaudron.

Elle les versait sur la terre, contemplait l’effet, les pousses étranges qui peu à peu germaient.

Elle naviguait au cœur de ses rêves, elle en faisait des confitures, des amalgames onctueux pour sa peau de soie.

Elle passait des nuits, des jours à les trier, à leur parler. Elle préférait les mers calmes, mais elle avait en réserve des tempêtes, des tsunamis, des ouragans mémorables.

Quand elle ouvrait les horizons des mers du nord, des mers rugissantes, ses cheveux se dressaient sur sa tête, ses yeux verts étaient en grand danger de s’engloutir au creux des vagues de colère, profondes, noires.

Son domaine, aux confins des terres, disparaissait dans les brumes, dans les évaporations ardentes du soleil.

Elle avait pourtant oublié une mer, la plus discrète, la plus profonde, la plus imprévisible du monde ;

Bleue, verte, noire, rouge souvent, elle ondulait au creux de ses intestins, surgissait au sommet de sa tête, gloutonnait son temps, avalait sa patience, et se maintenait en éveil à chacun de ses pas.

C’est un jour sans fin qui l’a décidé à ouvrir le couvercle du ventre qui la protégeait.

Depuis ce temps-là, les autres mers sont plus sages, et aux creux de ses yeux, deux petites vagues vont et viennent, malicieuses, joyeuse. Qui peut bien- être attentif à un tel phénomène ?

Manou JOUBERT 

 

Télécharger des gifs animés de mer gratuits

 

Deux textes écrits à partir de l’incipit d’un texte d’Éric ALLARD lors d’un atelier d’écriture organisé par Catherine BAPTISTE

CHIEN, FORÊT suivi de LOUVE  par Catherine BAPTISTE et Rose-Marie MARC’HALANT (Editinter)

L’ANTIGONE MANQUÉE de Catherine BAPTISTE (Bleu d’Encre)

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s