LA FABRIQUE DES MÉTIERS – 61. REPRENEUR DE TRAMS

L’image contient peut-être : ciel, arbre et plein air

Vous avez tellement pris le tram pour vos menus déplacements, la boule au ventre et le cœur à l’envers, que, quarante ans plus tard, vous en avez la nostalgie quand vous en revoyez un remis sur rail, assorti de sa sonnerie aigre grêle, comme cassée, timide, éplorée.

Pour tout dire, vous avez pitié, vous êtes prêt à sortir le portefeuille !

Le tram (vert ou jaune) de votre enfance, avec son déplacement contrôlé – et, en cela, tellement plus sûr que le vulgaire bus, prêt à prendre la poudre d’escampette pour une poussive excursion scolaire à la campagne ou à la mer -, ou bien immobilisé à un rond-point en guise de trophée d’un passé industriel florissant dans votre région désormais sinistrée, vouée aux aides teintées de mépris du socialisme local mais néanmoins triomphant sur les ruines (terril, haut fourneau, châssis à molettes…) d’un temps aussi poussiéreux que voué au gris-gris des amateurs de pendule et de tarot.

Vous rêvez de transformer ces vestiges d’un déplacement urbain low cost en musées des horreurs, en cabinet de curiosités, en friterie bio ou en resto du cœur pour laissés-pour-compte du miracle écologique.

Faites selon vos vœux et reprenez à votre rythme de sénior le tram-tram de votre enfance !

Réinventez  les jours anciens, assis contre la vitre, le nez sur votre reflet, au sortir de la nuit ou du jour, comme replié sur vos souvenirs, rivé à l’ennui, incapable de penser à un avenir autre, meilleur, ailleurs que là où vous êtes n(i)é(e).

Transformez vos rêves en réalité ! Reprenez le tram là où vous l’avez laissé !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s