BRÈCHES de Jacques ROBINET (L’Ail des Ours) / La lecture de Philippe LEUCKX

De très brefs poèmes autour du thème de l’écriture qui vient comme « brèche » ouvrir un peu de lumière dans ce « ciel rouillé de silence ».

L’image contient peut-être : texte qui dit ’Jacques Robinet Brèches Collection Grand ours L'Ail des ours / n°6’

Grâce aux mots « frelons sauvages », le poète peut être un conquérant, offrir le chant d’un « rossignol », un garant du vrai silence.

En cinq, six vers, chaque poème s’invente une énergie qui puisse vaincre l’abîme, lutter contre « l’usure des mots », ces mots qu’on serre contre « ton coeur ».

Ils sont « cette herbe arrachée/ au courant qui l’emporte », « la poussière des songes ».

Jacques Robinet – Recours au poème
Jacques Robinet

Ces textes, au plus près d’une nature d ‘ »oiseau », d’herbes, dessinent chaque rêve inaccessible, ce « noeud de silence » et « seule l’espérance » qui « fleurit en silence ».

Une grande densité honore ces poèmes, magnifiquement illustrés par Renaud Allirand en teintes diverses.

« Tout poème se doit

d’arracher la parole

au silence

pour la rendre

au silence »

Ce quintil sert de profession de foi au poète exigeant.

Jacques ROBINET, Brèches, L’Ail des ours n°6, coll. grand ours, 2020, 70p., 6€.

Oeuvres graphiques de l’artiste Renaud Allirand.

Les Editions L’Ail des ours

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s