DEUX POÈMES de NICOLAS GRANIER traduits en roumain par SONIA ELVIREANU

Nicolas Granier - Premier album ! - Ulule
Nicolas GRANIER

Poussière d’étoile

Elle avait dans les yeux

Une poussière d’étoile

Elle en faisait de nous

Des êtres de lumière

On écoutait son chant

Le monde était plus beau

Plus la lumière est forte

Plus la nuit elle attise

Vers elle n’accouraient

Que les papillons gris

Que les ailes fragiles

Les cœurs de noirs charbons

Pieds de sabots fourchus

Ils lui prirent le cœur

Ils déchirèrent sa vie

Quand la nuit se fait douce

Je regarde le ciel

Je recherche l’écho

De son sourire perdu

Elle avait dans les yeux

Une poussière d’étoile

 18/12/2020

+

Pulbere de stea

În ochii ei avea

O pulbere de stea

Din noi ea făcea

Făpturi de lumină

Cântul ei ascultam

Lumea mai frumoasă era

Cu cât lumina-i mai vie

Noaptea mai tare stârneşte

Spre ea nu alergau

Decât fluturii gri

Aripile fragile

Inimi de negri cărbuni

Picioare bifurcate

Inima i-o luară

Viaţa i-o sfâşiară

Când noaptea e blândă

Cerul privesc

Caut ecoul

Surâsului ei pierdut

În ochii ei avea

O pulbere de stea

 18/12/2020

Nicolas Granier - Premier album ! - Ulule

J’ai caressé les pierres

En mon pas qui se feutre

Au lent glas de l’hiver…

C’était comme un silence

Mais peuplé de murmures,

Un peu de vent peut être ?

J’ai caressé les pierres

Et j’ai touché leur peau,

Leurs belles mains ridées…

Je les ai vues pleurer

Réunis dans nos spleen

J’ai écouté les larmes,

Bercé par leurs sanglots

« Nous avons l’âme vieille

De votre humanité,

Vous voir si chétifs

Toujours recommencer

Tenter de nous hisser

Nous porter haut

Toujours plus haut,

D’être la Pierre

Bâtissant vos églises

Vos flèches vers le ciel

Et vos derniers linceuls…

Nous faire prendre forme

Quand la votre s’efface

Vos vies évanescentes

Au fil du sablier

Vous nous voulez cousins

Avatars

Armures

Pour braver l’Achéron

Qu’il est triste pour nous

De n’être que moulins »

Le frisson de mes yeux

Au fragile partage…

Le sanglot se fit ombre

La peau se fit plus froide

C’était comme un silence

Mais peuplé de murmures

Un peu de vent peut être ?

28/12/2020

+

Am mângâiat pietrele

Şi pasul meu ce se strecoară

În glasul moale al iernii

Era ca o tăcere

Însă plină de şoapte,

O adiere poate?

Am mângâiat pietrele

Şi le-am atins pielea,

Frumoasele mâini ridate…

Le-am văzut plângând

Strânşi în spleen-uri

Le-am ascultat lacrimile,

Legănat de suspine

“Avem sufletul bătrân

De-a voastră umanitate

Văzându-vă atât de plăpânzi

Mereu reîncepând

Încercând să ne înălţaţi

Să ne duceţi mai sus

Mereu mai sus,

Să fim Piatra

Ce vă construieşte biserici

Săgeţile către cer

Şi ultimele linţolii…

Ne daţi formă

Când a voastră se şterge

Vieţile voastre evanescente

Pe firul nisipului

Ne vreţi verişori

Avataruri

Armuri

Să-nfruntaţi Aheronul

Ce trist e pentru noi

Să nu fim decât mori”

Fiorul ochilor mei

La soarta fragilă…

Plânsul se făcu umbră

Pielea se făcu mai rece

Era ca o tăcere

Însă plină de şoapte,

O adiere poate?

Traduction du français en roumain: Sonia ELVIREANU

Le site de Nicolas GRANIER, auteur-compositeur-interprète

Découvrez la chaîne YOUTUBE de Nicolas GRANIER avec ses chansons et ses lectures de très nombeux/ses poètes(se)s d’aujourd’hui !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s