EN RAISON DU MAUVAIS TEMPS, DANSONS ! de CELINE DE BO (Maelström) / Une lecture de Nathalie DELHAYE

BSC #82 En raison du mauvais temps, dansons !

Nouvel Opus de « Bruxelles de conte », ce numéro 82 est fort en émotion.

Une femme raconte sa fille disparue, toute jeune, et lui invente la vie qu’elle aurait pu avoir. Au travers de ces lignes, on sent une grande blessure, toujours ouverte. Le souvenir de cette enfant et son départ prématuré ont laissé un goût amer à cette maman impuissante. Difficile d’admettre ce drame, de penser que si la vie avait été plus clémente, Roxanne aurait pu grandir et s’épanouir. Alors l’imagination galope, et cette maman désoeuvrée se passe le film de sa vie. Elle voit la jeune fille déambuler à Bruxelles, bien sûr, une ville qui a bien changé semble-t-il, une capitale comme bon nombre de capitales qui évoluent, qui n’a peut-être plus le même prestige qu’avant, sa beauté première, son âme d’antan. Roxanne veut voir le monde aussi, et le découvre, mais revient chaque fois aux sources, sa ville la rappelle, sa famille aussi, les Madeleines de Proust surgissent et ramènent l’oiseau au nid.

Céline De Bo partage avec le lecteur la vie rêvée de cette maman pour sa fille, mais aussi sa douleur, au travers de mots bien choisis, d’instants de poésie, et la vie continue, malgré le chagrin… »

Le Bookleg sur le site de l’éditeur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s