LA FABRIQUE DES MÉTIERS – 98. RECUEILLEUR DE TYRANS

Dans la peau d'un tyran | Monde | Actualités | Le Soleil - Québec

Le tyran n’est pas toujours un mauvais homme. Il a pu être le jouet d’une idéologie, d’un parti à l’extrême du spectre politique de son pays qui l’ont poussé à bout.

Pendant une période de sa vie, il fut au centre de toutes les attentions après avoir, au prix de mille souffrances (des autres, certes), bataillé pour une cause qu’il pensait juste et au bénéfice d’un homme (lui-même) qu’il jugeait (en son âme et peu de conscience) le plus adapté pour la fonction suprême.

Puis, quand le despote qui lui succède (son compagnon d’armes, son proche lieutenant, parfois) injustement, il va sans dire, le pousse vers la sortie, il doit alors quitter le pays précipitamment comme un moins que bien ou être exfiltré dans un pays ami. Il n’a pas toujours le temps d’emporter les économies d’une vie (ou de millions) et on le voit déguerpir comme un voleur voire un violeur (qu’il a pu être, dans l’affolement des sens et du pouvoir – les soumis sont tentateurs, on ne le sait que trop). Il doit de plus s’acquitter d’une énorme somme à payer au passeur sans foi ni loi pour les hommes qui comme lui ont payé de leur personne afin de concrétiser leur idéal, au risque d’entacher leur honneur d’honnête absolutiste.

Exilé, rétribué une misère par la Société protectrice des tyrans (avec laquelle La Fabrique des Métiers a signé un juteux accord secret), le recueilleur de tyrans sera chargé de redonner goût à la vie au satrape déchu. Il lui rendra le sourire et des motifs de revivre ainsi que des raisons de combattre le fourbe dictateur qui lui a succédé pour le faire bientôt revenir en ayatollah triomphant (soutenu par les intellectuels foucaldiens du moment) au pays de ses tourments.

Il pourra créer un groupe Facebook, sécurisé, verisure, pour obtenir des dons, des idées de reclassement, des ateliers de bien-être, un Spa non inondable, un abonnement aux publications de Cyrulnik ainsi qu’à un institut de réflexologie plantaire réputé.

Le recueilleur de tyrans veillera toutefois à ce que son hôte ne verse pas dans l’altruisme naïf ou la haine de l’impérialisme américain génocidaire (on évitera de l’abonner à la chaîne de Michel Colon, par exemple) ou encore le secours des pays dans le besoin.

ATTENTION, il est vivement déconseillé d’accueillir deux tyrans sous le même toit (même si le sort des déshérités constitue votre raison de vivre ou votre gagne-pain) car des études de sciences politiques pointues ont montré qu’ils tentent immanquablement de prendre le leadership sur un territoire donné au prix de querelles parfois hargneuses (moins toutefois que sur les réseaux sociaux – on n’a pas affaire à des fous furieux, quand même) !

Si toi aussi, donc, tu as un cœur de pierre, une mentalité de pourfendeur des démocraties parlementaires, et que tu es ivre de la liberté d’un seul homme, inscris-toi à la formation donnée par des pédagogues mercenaires aux méthodes de rééducation éprouvées dans des contrées paradisiaques.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s