LA FABRIQUE DES MÉTIERS – 99. ABRÉGEUR DE LOUANGES

COUPEUR DE FLEURS, coupeur de roses, coupe-fleurs, sécateur, couteau à  fleurs, ciseaux à fleurs, fleurs coupées : Amazon.fr: Jardin

La louange heurte notre sens de la probité, de la tempérance, de la haine de soi. On voudrait se boucher les oreilles, hurler au louangeur d’arrêter son concert d’éloges. Plutôt écouter une pièce de Stockhausen ou l’intégrale de Bénabar que sa litanie de compliments à notre endroit ; ça fait moins mal.

On ne peut toutefois le faire de notre propre chef au point de susciter, par un retour de hype, une flopée de quolibets et le désamour de celui qui nous encensait l’instant d’avant. Le louangeur est versatile s’il n’est pas tout simplement fayot.
Et si toutefois, il avait raison ?

Si nous étions cet être admirable qu’il dépeint dans son dithyrambe et que, trop humble pour voir la réalité en face, nous nous étions fourvoyés sur le génie natif et le faisceau de talents qui s’échappait de nous, tel le bouquet lumineux d’une étoile au firmament de sa trajectoire céleste. Tel un selfie mille fois retouché qui donne de notre face des allures photogéniques.

Fort de la formation sélect reçue à la Fabrique des métiers par des maîtres réducteurs, l’abrégeur de louanges commence par modérer l’apologiste en lui rappelant que nul n’est parfait, loin s’en faut, qu’aucun être vivant sur terre (hormis les chat et les jars, quelques glycines triées sur le volet et quelques érivain.es de réseaux sociaux) ne possède autant de perfection. Nul n’est glorieux sinon Dieu et mon facteur quand il m’apporte ma pension, disait ma grand-mère catholique et vénale.

Puis, si malgré tout le flatteur poursuit son oraison, l’abrégeur de louanges prendra un malin plaisir à lui faire part d’une sélection de vos penchants les plus crapuleux pour faire taire l’importun ou, du moins, ruiner son propos.

À ce jour, aucune réclamation n’a été formulée auprès du SAV de La Fabrique des métiers à l’encontre de l’abrégeur. Il faut dire que, pour des raisons inconnues, les anciens louangés se sont donné la mort dans les jours suivants son action, comme s’ils ne pouvaient plus se supporter ou se voir en selfie. Ou comme s’ils avaient bien lu Roland Jaccard.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s