LA FABRIQUE DES MÉTIERS – 100. RACCOURCISSEUR DE CIRCUIT

Depuis quelques années les circuits longs n’ont plus les faveurs des consommateurs. Terminé les circuits interminables entre le producteur et l’acheteur avec des foules sentimentales d’intermédiaires !

Même si l’impatience suscitée par le chemin parcouru attisait la soif de consommer, l’usager a fini par s’en lasser et réclamer une plus rapide satisfaction de ses besoins primaires. Tout près, tout de suite ! s’est substitué au Presque rien dans pas longtemps ! pour le bien de la planète, comme il faut le dire.

On n’a pas attendu les pluies diluviennes, les caves à bière inondées ou les résidents sur les toits de leurs chaumières pour réclamer des circuits courts de deux ou trois tours de piste. Avec l’ouverture des vannes des aides. Et c’est bien, comme il faut le dire.
Moins on voit de moteurs commerciaux tourner, de carrosseries blinquantes rutiler, mieux on peut apprécier la disparition des dernières espèces menacées, plus on peut se faire à l’idée de l’apocalypse annoncée.

Précisons que jamais la moindre canicule n’a réduit la tournée du marchand ambulant de produits issus du commerce équitable. Tant qu’il y a du soleil, il faut s’en réjouir, quitte à brûler des tonnes de calories que la consommation d’eau de barrage pourra éliminer très vite.
À l’arrivée, c’est toujours le temps qui l’emporte sur les espaces traversés, qu’ils aient été brefs ou kilométriques, comprenne qui vivra.

Le raccourcisseur de circuits veillera à préparer son public à cette déspectacularisation de la course en offrant des amusements compensatoires sous forme de produits tournant à vide dans un contexte expurgé de tout additif rotatif, comprenne qui tournera.  

Fort de sa polyvalence, le raccourcisseur de circuits pourra avec fruit (et légumes locavores) raccourcir aussi votre whisky (moins calorique sans Coca), votre cookie (rien de plus encombrant qu’un grand biscuit à tremper), vos cris (ça fait mal aux tympans), votre kiwi (il y en a d’énormes), votre kiki (inesthétique quand il pend), votre bikini (en le monokisant), vos sourcils (quand il se joignent au-dessus de l’appendice nasal, c’est laid), votre débit d’eau (ça coûte un pont), votre série préférée (ça rend addict), vos écrits (qui tournent au roman-fleuve en désespérant le critique lambda), votre pli (qui peut se déchirer), vos crucifix (en lui coupant les branches, un Jésus réduit à un tronc peut servir à renflouer les caisses de l’Eglise), cette litanie de métiers de fantaisie (qui deviendra un jour virales)…

Retour au #1 de LA FABRIQUE DES MÉTIERS : EFFEUILLEUR DE CARMÉLITE

LA FABRIQUE DES MÉTIERS applaudie en WALLONIE et dans le MONDE ENTIER 

LA FABRIQUE DES MÉTIERS, COMMENT ÇA MARCHE?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s