EN AVANT, LES ADVERBES ! – De D à F

D

Dangereusement, verser une larme de culture dans la rosace du guitariste d’église.

Décemment, recouvrir l’objet de son désir d’une cloche à souhait. 

Décidément, aller à bout de peine pour ne plus avoir à pleurer.

Dédaigneusement, relever le niveau d’orthographe de l’auteur culte.

Définitivement, abattre le mur des lamentations sur l’artiste maudit.

Délibérément, prendre son mal en vacances pour aller bien.

Délicieusement, racler le fond du gouffre à la petite cuillère.

Démocratiquement, dire pis que pendre de la guillotine.

Deuxièmement, compter un une seconde d’éternité.

Diaboliquement, baisser le rideau du confessionnal sur le spectacle du péché.

Diamétralement, questionner le rayonnement de son cercle d’amis.

Difficilement, refuser la médaille en chocolat de la confrérie du caramel mou.

Discrètement, lâcher la bride à la tendresse dans le paddock du repli sur soi.

Distraitement, saluer vaguement le public côtier.

Docilement, accepter les coups de couteau sur le dos de sa fourchette.

Doctement, parler de poésie minimaliste sur le divan d’un psychanalyste oulipien.

Dorénavant, se passer de penser au lendemain.

Douillettement, enfermer son rêve dans une robe de nuit.

Douteusement, presser le citron trop sûr.

Dramatiquement, faire passer une pantalonnade pour un acte militant.

Drôlement, peser de toutes ses farces sur une colonne de plaisanteries.

E

Économiquement, dépenser moins de thunes qu’on n’a de fortune.

Effectivement, ne pas chercher querelle à Brest quand on se dispute à Rennes.

Efficacement, éclairer la pièce montée avec un empilement de lampes à huile.

Effrontément, avaler son café noir à la barbe d’un producteur d’aspartame.

Également, sommer les femmes de se multiplier et diminuer la division entre les hommes.

Égoïstement, revenir à soi après avoir dépassé les bornes de l’altruisme.

Elégamment, laisser passer son ennemi juré devant la mort.

Épisodiquement, arrêter le feuilleton pour regarder un film.

Équitablement, répartir la lassitude entre les soupirants, la peine entre les plaignants

Entièrement, recouvrir la tête de l’éclair puis laisser gronder. 

Éternellement, mettre des rustines au temps qui fuit.

Etrangement, se retrouver à côté de soi qu’on croyait ailleurs.

Etroitement, se trouver mêlé à une querelle de nœuds.

Evidemment, dormir avec un fusil à canon scié pour chasser les mauvais rêves.

Exceptionnellement, déroger à la règle de trois musiciens pour résoudre un problème de quatuor.

Exemplairement, donner une ligne à suivre après avoir fait le point.

Exotiquement, téter au sein d’un palmier du lait de coco.

Explosivement, insinuer que le virus est de mèche avec le pouvoir

F

Fâcheusement, renoncer à ses rêves d’enfance avant le soir de la vieillesse. 

Faiblement, parler au feu de son enfance dans les brindilles.

Familièrement, tutoyer les étoiles en leur tapant sur les branches.

Fébrilement, repousser le mal de la mer jusqu’au port de l’angoisse.

Férocement, attacher la queue d’un lion à la patte d’une poule.

Fermement, tenir la main de l’arbre pour qu’il ne rue pas dans les allées.

Fidèlement, apporter un gode à ronger à sa maîtresse.

Fièrement, exhiber la femme de sa vie à la fenêtre de l’amour.

Fiévreusement, pousser la banquise dans le feu du réchauffement climatique.

Finalement, recommencer le port du masque à Zorro.

Finement, passer entre les mailles du filet à provision un poisson de grande surface.

Fondamentalement, puiser à la source des nuages les racines du ciel.

Forestièrement, appuyer le pied de biche sur le champignon quand on est faon de vitesse. 

Formellement, jeter la surface des choses au fond du trou conceptuel.

Fortuitement, jeter un petit froid dans un feu de bonsaïs.

Fougueusement, enfoncer une porte ouverte sur un champ d’arachides et partir en cacahuète.

Frauduleusement, réduire sa consommation d’aube en allumant la lumière des étoiles.

Frileusement, caresser des yeux l’image d’une femme inuite dans la glace.

Froidement, polariser un polar nordique autour du meurtre d’un ours blanc.

Furtivement, passer un brin de nuit de rêve avec une étoile filante.


En attendant le GHI, découvrir l’ABC...

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s