GEORGES-LOUIS BOUCHEZ DEVRA SUIVRE UN PROGRAMME DE DEZEMMOURISATION

Georges-Louis Bouchez à Jeudi en Prime : le rôle d'un parti n'est pas  d'être le porte-parole du gouvernement

Sous la pression de l’aile ultragauche du MR (proche de l’extrême droite du PTB), menée par l’ancien trotskyste Denis Ducarme, suite aux propos de Georges-Louis Bouchez sur la constance dans les idées de l’homme non politique Eric Zemmour face à la versatilité – toute féminine ? – d’une Valérie Pécresse, le fougueux montois devra suivre un programme de dézemmourization s’il veut rester à la tête de son parti.

Malgré l’intervention de Richard Miller, sorti de sa retraite par les trois mousquetaires Michel, pour assouplir la sanction de leur champion, Georges-Louis Bouchez subira, de plus, une série d’électrochocs censés, outre le faire revenir à des valeurs libérales plus socia(b)les, le rendre inerte sur les plateaux de télévision face aux questions téléphonées (la veille de l’émission) de Pascal Vrebos.

Même si Adrien Dolimont, le nouveau ministre du du Budget, des Finances, des Aéroports, des Stations de métro, tram & autobus, des gares Calatrava et des Infrastructures sportives, a menacé de démissionner de son club de bowling si la mesure était maintenue (et elle l’a été – Adrien se mettra donc à la pétanque), la mesure la plus privative de liberté a été la fermeture du compte Twitter du plus célèbre émetteur de tweets wallons après Eden Hazard

Pour se consoler, le président du MR aura toutefois le droit de se plonger une heure par semaine dans un métavers reproduisant la Belgique de son papa, des années 60 & 70, avec des images d’archives du roi Baudoin et de la princesse Paola, du Grand Jojo des débuts et du Grand Jacques de la fin, d’Adamo et des Sunlights, de VDB et du PLP…

Gageons que, d’ici peu, le MR aura le président que Denis Ducarme et Valérie Glatigny ont rêvé, glamour et bien rasé, assagi et modéré, raisonnable et prudent, et qui ne sortirait de sa pâleur angélique que pour envoyer des glaviots bleus sur les images de son ex-modèle Éric Zemmour, le journaliste politique aux idées droites et inflexibles (qui savait tant faire pouffer Laurent Ruquier).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s