DEUX POÈMES de SONIA ELVIREANU en édition bilingue français-italien

Deux poèmes de Sonia Elvireanu traduits en italien par Giuliano Ladolfi.
Ils font partie d’ENSOLEILLEMENT AU COEUR DU SILENCE, un recueil de SONIA ELVIREANU à paraître en édition bilingue aux éditions Ladolfi.



Bénédiction


Je me suis retirée dans la solitude

pour être près de toi,

te chercher et te parler,

pour écouter le silence en moi,

les susurrements de la lumière

irisant mes sentiments,

pour voir avec les yeux du ciel

le monde quand je reviens,

son éblouissant scintillement,

dans l’ombre de mon crépuscule,

la lueur de ton embrassement,

le souffle de ta bénédiction.


Benedizione

Mi sono ritirata in solitudine

per esserti vicina,

per cercarti e parlarti,

per ascoltare il silenzio interiore,

i sussurri della luce

che irraggiano i miei sentimenti,

per vedere con gli occhi del cielo

il mondo al mio ritorno,

il suo abbagliante scintillio,

all’ombra del mio crepuscolo,

il bagliore del tuo abbraccio,

il soffio della tua benedizione.


+


Faire parler le silence 

Je t’écris où toutes les choses parlent

dans la clarté caressant mon feuillage

dans une langue pure, en septembre,

parler c’est lumière,

l’infini y coule et s’éclaire,

les mondes que l’on ne voit pas,

le miracle où tu grandis chaque jour

telles les feuilles nourries d’eau et de soleil,

aux tréfonds frémit ton silence,

l’argile au lit de la rivière

aux bords verts et à l’eau vive,

des jardins de silence en moi,

des torrents prêts à parler

traversent la prairie que j’aimerais

toucher des semelles de l’amour

qui articule mon silence.   


Far parlare il silenzio 


Ti scrivo da dove parlano tutte le cose

nella luce che accarezza il mio fogliame

in una lingua pura, a settembre,

è luce il parlare,

l’infinito vi scorre e si schiara,

i mondi che non possiamo vedere,

il miracolo in cui tu cresci ogni giorno

come foglie nutrite dall’acqua e dal sole,

in profondità freme il tuo silenzio,

l’argilla nel letto del fiume

dai bordi verdi e acqua viva,

in me giardini di silenzio,

torrenti pronti a parlare

attraversano il prato che vorrei

toccare con le suole dell’amore

che articola il mio silenzio.     


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s